Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

A Nantes, Le Drian “de plain pied” avec Macron

Les partisans d'Emmanuel Macron à Nantes, mercredi 19 avril en soirée   / © Eddy Lemaistre, MaxPPP
Les partisans d'Emmanuel Macron à Nantes, mercredi 19 avril en soirée / © Eddy Lemaistre, MaxPPP

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian est "de plain pied" avec Emmanuel Macron, a-t-il déclaré mercredi en arrivant à Nantes, où
il assiste dans la soirée à une réunion publique du candidat d'En Marche! à l'élection présidentielle.

Par GS, avec AFP

"Je suis de plain pied avec l'action, le projet d'Emmanuel Macron, je l'ai dit depuis un mois", a souligné M. Le Drian, qui s'affiche pour la première
fois avec l'ancien ministre de l'Economie, à quatre jours du premier tour du scrutin.

"Je suis de plain pied (avec lui) car ce sont mes convictions, mon histoire et surtout parce qu'Emmanuel Macron veut rassembler les Français,
leur redonner la confiance", a poursuivi le président socialiste du conseil régional de Bretagne, qui avait annoncé son soutien à M. Macron le 24 mars.
"Il a un projet pragmatique, un projet de solidarité et de créativité et est attaché au renforcement de l'Europe, il est contre l'isolement de notre pays", a insisté M. Le Drian.
"Et il a, dans le domaine qui me concerne, sur la sécurité et la défense, une détermination sensible qui fait que je le rejoins sur ses orientations", a-t-il renchéri.
M. Le Drian ne devrait cependant pas prendre la parole à la tribune du Zénith de Nantes mercredi soir. En tant que "ministre de la Défense en exercice, il importe d'être pleinement concentré sur sa tâche jusqu'au changement de président et de gouvernement", a-t-il justifié.
Présent aux côtés de M. Le Drian à la descente du train, M. Macron a rappelé les "raisons" pour lesquelles il se "réjouit" du soutien du président
de la région Bretagne. "Ce qu'il a fait en Bretagne comme président de région est très proche de la démarche que nous menons depuis un an dans le pays. Celle d'une refondation politique, de faire travailler la société civile, de dépasser les clivages anciens", a mis en avant le candidat.
"Ensuite, sur les sujets de sécurité, en particulier au vu de ce que notre pays traverse, il faut de la continuité et de la responsabilité", a-t-il poursuivi,
en affirmant vouloir "poursuivre" la "politique" de M. Le Drian.

Sur le même sujet

SUIVEZ L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 SUR FRANCE INFO

Soirée de clôture du Vendée Globe 2017

Près de chez vous

Les + Lus