Rétro Zap : mort de Claude François, Gorbatchev à la tête du PC et de drôles inventions à Bruxelles !

Grâce aux archives de l'INA, nous partons en Belgique où le 10 mars 1960 se tenait le salon international des inventions. Nous revenons ensuite sur la mort de Claude François en 1978 et en 1985, sur l'arrivée de Mickaïl  Gorbatchev à la tête du PC soviétique.

Au sommaire de notre Rétro Zap du 11 mars 2015

1960, Salon international des inventions de Bruxelles -  1978, décès brutal de Claude François - 1985, Gorbatchev à la tête du PC soviétique.

Images tirées des archives télévisuelles de l'INA (Institut National de l'Audiovisuel)

1960 : De drôles inventions à  Bruxelles

Des inventions dans tous les domaines, des plus sérieuses aux plus excentriques sont exposées au Salon International des Inventions à Bruxelles. On y découvre le tirage de photo en 15 secondes sans chambre noire, un papier magique pour supprimer les fautes de frappe ou encore le criquet électrique pour conducteurs fatigués !


1978 : Décès brutal de Claude François

La nouvelle s’est propagée comme un séisme ; l’onde de choc a secoué toute la France. Claude François, star populaire en tête des hits parades est mort d'une crise cardiaque après une électrocution.


1985 : Gorbatchev à la tête du PC

Mikhaïl Gorbatchev devient le n°1 du PC d’URSS. Il succède à Konstantin Tchernenko au poste de secrétaire général du Parti Communiste Soviétique. Il est âgé de 54 ans.



Mais aussi quelques autres faits marquants en date du 11 mars


  • 1932 : la loi Landry généralise les allocations familiales pour tous les salariés de l'industrie et du commerce ; l'adhésion des employeurs à une caisse de compensation devient obligatoire.

  • 1948 : Chamonix organise l'Arlberg-Kandahar (AK), épreuve mythique de l'histoire du ski alpin. Créée en 1928, l’Arlberg Kandahar a été la première compétition alpine internationale à combiner descente et slalom. Elle est à l'origine de la reconnaissance du ski alpin par la Fédération internationale de ski.


  • 1963 : exécution du colonel Jean-Marie Bastien-Thiry à la suite de l'attentat du Petit-Clamart contre le Général de Gaulle.