Journal de la Méditerranée : le temple du soleil

Au sommaire de ce samedi 16 mai : le succès de l’étonnante cohabitation entre énergie solaire et agriculture traditionnelle en Languedoc-Roussillon; les fouilles archéologiques menées sous les flots du golfe d’Ajaccio et enfin la (re)découverte des plus beaux caps des Alpes-Maritimes

Au sommaire de cette édition du journal de la Méditerranée :

  • Énergie solaire et agriculture, un mariage heureux

  • Dans le golfe d’Ajaccio, un antique trésor de silex

  • Les Alpes maritimes et ses caps


Energie solaire et agriculture, un mariage heureux

Dans les Pyrénées-Orientales, de vastes panneaux solaires ont été installés au cœur même de domaines agricoles. Réticents au début, les paysans voient désormais tout le bénéfice qu’ils peuvent escompter de cette singulière cohabitation et les collectivités locales concernées en tirent elles aussi de nouvelles recettes fiscales.

Dans le golfe d’Ajaccio, un antique trésor de silex

Sous les flots de la Méditerranée, on trouve toujours et encore des traces de la longue histoire de la région et de ses voies maritimes.  A quelques encablures d’Ajaccio, on découvre bien sûr les traditionnelles amphores mais aussi et de façon beaucoup plus énigmatique, des silex en abondance.
A voir aussi, sur le site de l'émission Mediterraneo

Les Alpes maritimes et ses caps

D'est en ouest, les caps Martin, d'Ail, Ferrat ou encore d'Antibes sont des sites d'exception qui depuis le début du 19e siècle ont attiré tous les grands de ce monde. Des lieux chargés d'histoire, le long de petites criques et au détour d’un sentier de douaniers…