• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La France est un formidable terrain de jeu pour les marcheurs de tous niveaux. Nos régions sont traversées par près de 180 000 kilomètres de sentiers balisés. Certaines randonnées tiennent sur une journée : dans le jargon on les appelle « chemins de petite randonnée » (PR), balisés le plus souvent d’un trait jaune. Et puis il y a les chemins de Grande Randonnée (GR), reconnaissables grâce à un balisage fait de traits horizontaux blancs et rouges. S’ajoute à cela les sentiers de Grande Randonnée de Pays (GRdP) qui se distinguent avec des traits horizontaux jaunes et rouges.
Sans oublier les chemins de traverses, difficiles à repérer sur les cartes. Des parcours qui se transmettent au détour d'une conversation là-bas autour de la table du gîte d'étape.

Les Français aiment la randonnée. La preuve, ils étaient déjà 780 000 en 2015 à s’adonner à cette pratique le temps d’une journée, selon un état des lieux réalisé par l’agence Sport Lab Groupe pour la Fédération française de la Randonnée Pédestre. Aujourd'hui, ils sont près de18 millions à pratiquer la randonnée et la marche. Marcher sur des sentiers balisés est donc une passion partagée par une grande partie d'entre nous.

Quelles sont leurs motivations ? Ils s’y intéressent principalement pour leur santé (44%), la nature et la convivialité sont également citées. 69% des femmes et des 15-24 ans qui marchent, font exclusivement de la balade et de la promenade. Les retraités et les CSP + (les fameuses catégories socio professionnelles les plus aisées) s’engagent en nombre (36.5%) sur des grandes randonnées itinérantes. Si certaines personnes ont plus de temps ou plus de moyens pour s’adonner à la découverte des chemins, la randonnée n’en reste pas moins une pratique accessible et universelle. Un dépassement de soi qui attire nombre d'adeptes. 

Maintenant que les bases sont posées, partageons notre sélection des chemins traversant ce si beau pays : 

 

"Si tu n’arrives pas à penser, marche ; si tu penses trop, marche ; si tu penses mal, marche encore"

Jean Giono foulait les chemins de Haute-Provence.

La voie verte de l'Ailette, ce sont 18 km entre l’Abbaye de Vauclair et le lac de Monampteuil dans l'Aisne. Un parcours bucolique au milieu des arbres et des champs.
Quand on s'arrête au bord de l'eau, les oiseaux migrant vers la Baie de Somme font escale et alors nos pensées se calment tout doucement. 
À dos d'âne avec un grand noir du Berry ou un bodet du Poitou, dans le jardin de la France, la promenade se fait plus douce. En région Centre-Val de Loire, les circuits des sorciers en sancerrois, ou en Sologne donnent les clés des contes et légendes du coeur du pays.
C'est la dernière grande histoire de Pierre Bellemare. Il raconte aux oreilles du promeneur depuis son smartphone la promenade du sentier des sources de Collonges-la-rouge. L'un des plus beaux villages de France voit son environnement conté comme une épopée radiophonique. La randonnée  dure deux heures trente, elle est balisée par une marque jaune.Il n'y a pas de difficulté notable sur le parcours mais une paire de baskets est préconisée. 



 

 

Marcher pour l'histoire

Suivre le chemin de Saint-Jacques, c'est reprendre la route de l'Europe des cathédrales encore en construction. Dès le XIème siècle emprunter le chemin pour vénérer les reliques devient un grand pèlerinage de la Chrétienté médiévale.  Et après la prise de Grenade en 1492, sous l'influence du pape Alexandre VI, Saint-Jacques-de-Compostelle devient officiellement l'un des trois grands pèlerinages de la Chrétienté au même titre que Jérusalem et Rome.

"Depuis mon retour de la fin septembre, mon chemin a fait son chemin dans mon quotidien.
Il est une référence dans mes moments difficiles.
Il me donne une perspective qui m'était difficile à voir avant d'entreprendre autant de pas en avant.
Le chemin est pour moi à la fois un moyen d'évasion et un moyen de connexion avec moi-même.
Louise du Québec

Aujourd'hui, cette marche a tout du rite, les cheveux souvent gris avec ou sans coquille accrochée au sac à dos, on contemple le chemin accompli. L'axe, un peu comme le mériden, traverse le pays. À Chartres ou à Tours le chemin se fait aujourd'hui à vélo. 
Si le pèlerinage est d'origine religieuse, tous les pèlerins d'aujourd'hui ne sont pas catholiques, ni même croyants, loin s'en faut. Et les motivations sont presque aussi variées que le nombre de pèlerins. Quête d'enrichissement intérieur, retraite du monde, spiritualité, dépassement personnel, exploit physique... Un seul point commun à ces personnes en quête : la joie de réaliser un projet souvent longuement mûri, voire fantasmé...

Plus près de nous, au siècle du Roi Soleil. C'est en 1664 que Colbert crée la première taxe sur les marchandises qui arrivent en France, il est donc officieusement le créateur des contrebandiers, qui débarquent les marchandises par la côte de nuit pour éviter ces taxes. Pour lutter par ce qui ressemble à une perte financière assez importante sera créer le corps de Douaniers, des Gabelous, qui vont arpenter le littoral pour essayer d’enrayer cette contrebande. Le chemin des douaniers est né. Le GR® 34 va souffler ses 50 bougies et a la cote. Élu chemin de randonnée préféré des français, il longe le littoral de la Bretagne sur 1700 kilomètres. L’aventure se trouve au détour de ses balises rouges et blanches.

La France des seigneurs, nous a laissé partout châteaux, donjons, places fortes et autres douves. Ainsi, à Sully, on découvre les terres natales du premier président de la République.  C’est le plus grand château Renaissance en Bourgogne du Sud, lieu de naissance du Maréchal de Mac Mahon en 1808, 1er Duc de Magenta et 1er président après la défaite de 1871 à Sedan à habiter le Palais de l'Elysée. Le clou d'une balade facile à faire à la vitesse de l'escargot, de Bourgogne forcément. 

 

 

 

"Seules les pensées que l’on a en marchant valent quelque chose"

Ainsi parlait Nietzsche

Le Gr 20 est le chemin pour accéder aux toits de la Corse. Des sommets qui se méritent au prix d'un effort certain pour des pensées à jamais gravées dans l'imaginaire de celui qui marche. 
La Corse au fil des chemins: l'étape de Ciottulu à Manganu; Une marche réalisée par Pierre Jean Luccioni avec Alain Gautier tempi fà.

 

Les randonnées engagées

Si la plupart des adeptes voit la randonnée comme un simple loisir, certains l’utilisent pour sensibiliser et de revendiquer :

Quand les migrants traversent la Méditerranée et l'Europe, « une marche citoyenne et solidaire » symbolique est en cours. Partie de Vintimille le 30 avril dernier, elle devrait se terminer à Londres le 8 juillet prochain. François Guennoc, président de l'Auberge des migrants, marche : «pour un véritable accueil, contre le blocage des frontières et contre le délit de solidarité ». 

Le nomade ne se met pas en marche s'il n'a pas une Terre promise à laquelle rêver.
Jacques Attali


Jean-Marie et Michel marchent eux pour le don du sang. Ils se sont lancés dans un tour des Vosges de 400 kilomètres pour sensibiliser autour de ce geste citoyen indispensable. L’élément essentiel de leur sac de rando ? Des tracts qui explicitent le don du sang et son impact dans la vie de tous les jours, avec un chiffre clé : 10 000 poches de sang sont utilisées chaque jour dans notre pays.

 

Les balades entre Vosges et Jura

 

Au Pays des 1000 étangs

En Haute-Saône, nous avons découvert un décor de cinéma. “Il y a 12 000 ans, entre le Ballon de Servance et la Vôge, au sud-ouest du massif Vosgien, des glaciers ont façonné un paysage unique : le Plateau des 1000 Etangs. Il s’étend sur une zone de 220 km² caractérisée par de multiples étangs de tailles variables” peut-on lire sur le site officiel des 1000 étangs.

 

Les chemins de traverse

Il existe des chemins qui jouent la différence. Que vous soyez passionnés d'astronomie, de street art ou même de marche pieds nus, vous trouverez forcément chaussure à votre pied :

Un tout nouveau chemin niché dans le Cantal permet de visualiser l’ensemble du système solaire lors d’une marche de 4 km. Le concept est simple : un parcours à l'échelle mais sans faire des millions de kilomètres -d'années lumières- pour découvrir le système solaire. « Si on prend conscience de notre place dans l’espace, si on prend conscience de la particularité de la planète Terre ça permet de nous recentrer », explique Raymond Piccoli, directeur du laboratoire de recherche sur la foudre à l’origine de ce chemin.

Au fil des chemins, il y a ceux qui aiment observer la faune et la flore ou les édifices architecturaux. Et puis il y a ceux qui s’intéressent au street art.  A Paris, deux associations se sont spécialisées dans ce type de randonnées pour amoureux des arts urbains. Street Art du Grand Paris et Street Art Tour proposent des ballades où l’on peut observer du graffiti traditionnel, du sticker-art, des graffiti au pochoir, du street poster art et même des sculptures. Autant dire qu’il y a de quoi faire dans Paris et sa banlieue, entre les dessins du célèbre Banksy et de figures locales comme Marko 93, Swen (du crew 93 MC) et Basto.

L'enfant marche joyeux, sans songer au chemin ; il le croit infini, n'en voyant pas la fin.

Alfred de Musset

D’autres profitent des randonnées pour être au plus près de la nature, littéralement. A Chouzy-sur-Cisse dans le Loiret, le sentier « Nature & Liberté » invite les promeneurs à se déchausser pour parcourir les kilomètres pieds nus. C’est un concept d’origine allemande, créé en 1992, qui se concentre sur notre point névralgique : le pied. Bien sûr ce parcours d’une heure est adapté pour éviter tout risque. La promenade parfaite pour ceux qui veulent prendre leur pied en chemin.