• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Nouvelle tentative de suicide d'un agent du Grand Lyon

Un éboueur du grand Lyon a tenté de s'immoler par le feu, mardi matin, sur son lieu de travail. Cet été, un cadre du Grand Lyon a tenté lui aussi de mettre fin à ses jours en s'aspergeant d'essence.

Par Philippe Bette

##fr3r_https_disabled##
Un agent du Grand Lyon tente de s'immoler par le feu
Une nouvelle tentative d'immolation par le feu d'un éboueur du Grand Lyon jette le trouble...


Mardi matin, un éboueur du Grand Lyon a tenté de mettre fin à ses jours en voulant s'immoler sur le parking de son lieu de travail, rue de Gerland à Lyon. A la prise de service, cet agent du service collecte s'en serait pris à son supérieur hiérarchique, un cadre qu'il aurait lui aussi voulu asperger d'essence. Cette version est contestée par un responsable syndical témoin de la scène.

Toujours est-il qu'il en aurait été empêché par des collègues dans une manoeuvre désespérée pour le sauver. Fort heureusement, le briquet qui devait mettre le feu a pu lui être subtilisé avant qu'il ne passe à l'acte. Tous s'en sont sortis indemnes.

L'homme, d'une quarantaine d'années, avait de gros soucis après avoir été sanctionné dans le cadre professionnel. Il avait été mis à pied 3 jours et avait été muté sur des rondes de collecte à l'extérieur de Lyon. Il l'avait vécu comme "une injustice".

Deuxième tentative de suicide

   
C'est la deuxième tentative de suicide, en quelques semaines, d'un agent du service nettoiement au Grand Lyon. Cet été, le 19 juillet dernier, un agent de maîtrise du Grand Lyon est lui aussi passé à l'acte à Venissieux.

Il est sorti des locaux du service nettoiement pour s'asperger d'essence et s'immoler par le feu. Cette fois, ses collègues n'ont pas pu l'en empêcher et l'homme a été brûlé à 80%.

Hospitalisé dans un état critique à l'hopital E.Herriot, il est toujours dans un état critique. Son épouse a déposé une plainte contre X au commissariat de Venissieux pour "harcèlement moral" et "non assistance à personne en danger". Ce cadre de 47 ans avait en effet évoqué son intention de se suicider après une procédure disciplinaire qui le visait. Une enquête est en cours.   

Dans un communiqué, un responsable du syndicat Fnact -CFTC, Lofti Ben Khelifa, "c'est notre deuxième adhérent CFTC qui est pris pour cible et qui tente de s'immoler cet été". J'ai réellement l'impression que ce sont des mesures de rétorsion bien ciblée, après la grêve de la direction de la propreté lancée par la CFTC en mars dernier".

Le Grand Lyon se dit pour sa part  "soucieux des alertes survenues ces derniers mois". Le Comité hygiène et sécurité de l'entreprise a décidé à l'unanimité le 20 juillet de mandater une expertise sur les conditions de travail des agents. Cette expertise sera "diligentée via un expert extérieur à la collectivité" selon le communiqué.   


Sur le même sujet

Mobilisation contre la fermeture des 11 lits du centre périnatal de L'Arbresle

Les + Lus