Tuerie de Haute Savoie : Le premier témoin du drame raconte

Le cycliste britannique qui a découvert la tuerie de Chevaline a témoigné pour la première fois jeudi sur la BBC,la télévision britannique, de ce qu'il avait vu le jour du drame : Une scéne de la série "Les experts",selon lui.

Brett Marin, le cycliste britannique qui a découvert le premier la tuerie de Chevaline, a témoigné pour la première fois jeudi à la BBC, la télévision britannique, racontant que la scène du meurtre ressemblait à une "série hollywoodienne".

"Il y avait beaucoup de sang et des têtes trouées par des impacts de balles", a expliqué sur la BBC Brett Martin, qui est un ancien de la Royal Air Force. "Cela ressemblait à une scène de la série policière +Les experts+", a-t-il ajouté. Comme à son habitude, Brett Martin était parti ce jour-là faire une promenade à vélo vers 14h30. Il a cru d'abord être le témoin d'un "terrible accident de voiture".

Le moteur de la BMW dans laquelle les corps ont été retrouvés était toujours en marche, raconte -t-il. "C'est le genre de choses sur lesquelles vous ne pensez jamais tomber dans votre vie", a-t-il raconté. "Quand je me suis approché, la première chose que j'ai vue, c'est un vélo couché par terre. Comme j'avais vu le cycliste devant moi plus tôt, alors j'ai pensé qu'il se reposait". "Je me suis encore rapproché, une enfant très jeune titubait sur la route et au début, j'ai pensé qu'elle était juste en train de jouer car on aurait dit, de loin,qu'elle tombait en rigolant comme le font les enfants", a-t-il expliqué. "Mais il est apparu clairement qu'elle était gravement blessée et qu'elle était couverte de sang". "A ce moment-là, ça ressemblait à un terrible accident de voiture", a-t-il expliqué.

Selon l'envoyé spécial du "Parisien .fr", William Brett Martin, ce témoin ne voulait pas s'exprimer. Mais il a fini par s'y résoudre.Cet ex-commandant de bord de la British Airways a fait preuve d'un sang froid exemplaire, habitué en tant qu'ancien pilote à "diagnostiquer un probléme, à analyser les différentes options et à prendre la meilleure décision". Il a ainsi pris conscience de la gravité des blessures de la petite Zainab et renoncé à la transporter sur son vélo pour tenter de rallier le village. Il l'a donc placée en position de sécurité avant d'aller prévenir les secours puisque son portable ne passait pas à cet endroit-là.       

Le procureur d'Annecy poursuit l'enquête en Grande Bretagne
Le procureur de la République d'Annecy ,chargé de l'enquête sur la tuerie de Chevaline, est arrivé jeudi midi dans le comté du Surrey, lieu de résidence de la famille al-Hilli, où pourraient se trouver les causes et explications de la mystérieuse fusillade. Eric Maillaud est accompagné de Michel Mollin, l'un des deux juges chargés de l'enquête. "Notre présence ici ne signifie pas qu'il y a des problèmes entre les deux juridictions anglaise et française. Mais au contraire, que nous souhaitons renforcer la coopération et nous comprendre le mieux possible dans l'espoir de parvenir le plus vite possible à la résolution de ces meurtres horribles", a-t-il déclaré aux journalistes massés devant le commissariat."Nous sommes parfaitement conscients qu'Annecy n'est que le lieu fortuit de ce drame et que vraisemblablement, l'origine, les causes et les explications sont  ici chez vous", a-t-il répété.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité