[sommet de l’élevage 2012] La presse agricole, un média abondant

Alors que la presse quotidienne traverse une crise sans précédent, les titres de la presse agricole connaissent une étonnante croissance.

Inexorablement le lectorat de la presse quotidienne s’amenuise. Concurrencés par les gratuits et le web, certains quotidiens historiques comme France Soir ou encore la Tribune ont dû arrêter leurs presses en 2012.  Pour les autres, le Monde, Libération, l’Humanité, il n’est question que de survie grâce aux perfusions des aides de l’Etat.

Dans ce contexte morose, la presse agricole affiche une santé presque insolente. Le nombre de titres est passé de 190 en 2008 à plus de 200 en 2012. Un chiffre d’autant plus étonnant que le nombre d’agriculteurs et d’éleveurs est en baisse en France. « Une situation unique au monde » selon Bruno Condroyer, directeur de Porte-Voix (agence de communication spécialisée dans l’agriculture). Il détaille pour nous les particularismes  de ce média agricole. 
Sophie Giraud-Chastenet, est journaliste pour le groupe de presse agricole, "Réussir sur le Massif Central" une structure qui regroupe sept hebdomadaires: L'Allier agricole, la Haute Loire paysanne, l’Union du Cantal , l’Auvergne agricole, la Creuse agricole et rurale, l’Union paysanne et le réveil Lozère.
Ces titres sont diffusés auprès de 20 000 agriculteurs de plus en plus demandeurs d'informations extra-agricoles.

Des sites dédiés aux agrinautes

L’actualité du monde agricole se décline aussi sur le web. L’agriculteur new age, formé aux nouvelles technologies passe environ huit heures par semaine sur internet. Une consommation en augmentation grâce à une connexion désormais accessible dans les zones les plus reculées.

Les sites les plus consultés:  http://www.terre-net.fr/ 
http://www.web-agri.fr/
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité