Cet article date de plus de 9 ans

Festival de BD à Chambéry, plus que quelques heures pour élire le "Prix du public France 3"

Voici les 9 auteurs sélectionnés par France 3 pour le Prix du public 2012, qui sera remis lors du festival de BD de Chambéry le vendredi 19 octobre. À vos votes !

Comment voter ?

Découvrez ci-dessous les 9 bandes-dessinées sélectionnées pour le Prix du public France 3 2012, puis rendez vous sur la plateforme de vote pour apporter votre voix. Les votes sont ouverts jusqu'au 19 octobre à midi.
Je souhaite voter maintenant.

La remise du prix aura lieu le 19 octobre.
 

1) Bourbon Street, Charlet et Charlot

Avec l'aide du fantôme de Louis Armstrong, un vieux jazzman de la Nouvelle Orléans parvient à reformer un quartet de virtuoses. Début d'un somptueux et vibrant diptyque réaliste, en hommage au jazz et à la musique.

L'histoire

Ce jour-là de 1997, le vieux guitariste Alvin se pointe d'un pas décidé, dans un bar du « carré » français de la Nouvelle Orléans, un journal à la main. A l'intention de ses amis Oscar et Daroll, d'anciens artistes de jazz oubliés, il pointe un article sur le succès du Buena Vista Social Club. Épaté par la réussite de ce groupe de papys cubains, il a tout simplement décidé d'en faire autant ! Mais il a besoin d'eux... ainsi, surtout, que de son vieux compère de jazzband Cornélius. Or Cornélius, ça fait près de cinquante ans que plus personne ne l'a revu. De toute façon, Oscar et Daroll ne croient pas franchement non plus à cette idée de jazzband reformé. Il faut attendre qu'une amie décroche du mur de son bar la trompette mythique de Cornélius, avec une fleur de magnolia gravée dessus, pour que Daroll émette une hypothèse. Il pense que Cornélius est désormais pompiste dans une station miteuse d'une route paumée. C'est effectivement là qu'Alvin le retrouve et tente de le convaincre. Ensembles, ils évoquent le passé, le souvenir de la belle Angelina tragiquement disparue en cette année 1948. Depuis le mystérieux accident, Cornélius a juré de ne plus jamais toucher à une trompette. Il croisera pourtant un peu plus tard le fantôme de Louis Armstrong, qui trouvera les mots...

Les auteurs

Alexis Chabert est né le 1er mai 1962 à Paris. Les dessins de son père baignent son enfance et favorisent son goût pour l'illustration. Après avoir obtenu son baccalauréat, il étudie quelques mois aux Beaux-Arts de Versailles. Peu satisfait des cours qu'il y suit, il bifurque vers le Conservatoire de musique (guitare classique) avec la ferme intention de devenir professionnel. Il se rend malheureusement compte qu'il lui faudra de longues années avant que cela ne devienne lucratif. Il revient donc à l'illustration mais apprécie toujours autant les musiques de films, les chants liturgiques ainsi que les musiques traditionnelles. Pendant 6 ans, il fait partie d'un studio de création graphique tout en essayant de monter un projet BD.

Philippe Charlot, né le 27 janvier 19601, est un scénariste de bande dessinée et musicien français. Musicien professionnel au sein de La Fabrique à Swing, un trio de swing européen des années 1930-19402, Philippe Charlot se lance dans la bande dessinée en racontant des histoires de musiciens. À partir de 2011, il publie de nombreux albums en tant que scénariste, parfois en collaboration avec un autre écrivain, tout en continuant sa carrière musicale.


2) De profundis, Chanouga

Miraculeusement rescapé d’un terrible typhon qui a broyé son bateau, Jonathan Melville s'échoue sur une île aux occupantes bien étranges. Une plongée dans un univers graphique envoûtant, pour un récit en demi-teinte.

L'histoire

Octobre 1949. Alors que son bateau est à quai dans le port de Batavia, Jonathan Melville se décide à prendre la plume. Il se met à raconter à sa fiancée l’étonnante aventure qu’il vient de vivre et qui le décide à rentrer définitivement chez lui. Tout commence trois mois auparavant… Ce matin-là, la mer est d’huile et la chaleur étouffante : le thermomètre n’est pas descendu en dessous des 40° depuis plusieurs jours déjà. En fin d’après-midi, pourtant, une curieuse houle se forme et bientôt le bulletin météo confirme l’impensable : une dépression hors norme s’approche. A peine Jonathan a-t-il le temps d’annoncer la nouvelle au commandant, que le typhon est là, qui les regarde impatient. En quelques minutes à peine, le navire devient un jouet à la merci des éléments qui le déchiquettent consciencieusement. Jeté dans l’océan, Jonathan se sait perdu. Il semble cependant que la mer ne veuille pas encore de lui, puisque quelques heures plus tard, le voici couché sur le rivage d’une île : inconscient mais vivant. Quand il ouvre enfin les yeux, quelques temps plus tard, deux visages d’anges le détaillent : deux jolies jeunes femmes bien décidées à prendre soin de lui… indéfiniment.

L'auteur

Chanouga alias Hubert Campigli est né à Marseille. Il a été formé à l'École des Beaux-arts. Il travaille depuis plusieurs années comme graphiste illustrateur free-lance. Repéré par Tony Sandoval, il signe avec « De Profundis » son premier album.


3) Seediq Bale, Chiu

John Woo nous éclaire sur la révolte des Seediq face à l'invasion en 1930 du Japon.


4) Abélard, Hautière et Dillies

Poussé vers l’Amérique par curiosité et par amour, le poussin Abélard découvre un monde particulièrement cruel. Conclusion d’un remarquable conte allégorique de la vie, lyrique et tragique…

L'histoire

Après être tombé éperdument amoureux d’une jeune femme, le petit et frêle poussin Abélard s’est décidé à quitter son paisible îlot, dans le marais où il avait toujours vécu. Il avait trop envie de découvrir le monde, de décrocher la lune ou les étoiles, pour séduire Épilie. Sa destination est l’Amérique où, parait-il, des hommes auraient inventé une machine volante… Son périple l’amène à rejoindre une troupe de gitans, durant un temps, puis à faire route aux côtés d’un ours costaud, désabusé et grognon, mais doté d’un fond généreux : Gaston. Tout en déversant sa philosophie profondément pessimiste de la vie, Gaston escorte ainsi Abélard jusqu’au port. Le poussin boit ses paroles comme autant de vérités et une profonde tristesse commence à l’envahir. Après des adieux sur le quai, Abélard se fait dépouiller par le premier escroc venu. Il n’a désormais plus de quoi payer la traversée Atlantique. Comble de malchance, deux ivrognes hargneux passent leurs nerfs en lui cassant la figure. Passant providentiellement par-là, Gaston le soutien. L’ours a décroché un job de machiniste et il embarque sur son paquebot en cachant Abélard à l’intérieur de son paquetage. Abélard sera passager clandestin…

Les auteurs

Régis Hautiere est né à Fougères (Bretagne). Diplômé en maitrise de philosophie, il passe son DESS (diplôme d’étude supérieur spécialisé) en système informationnel. Habitant à Amiens, il a longtemps fait partie de l’association "On a Marché sur la Bulle", qui organise les rendez-vous de la bande dessinée. Il est désormais aux commandes du destin de nombreuses séries de bande dessinée.

Renaud Dillies naît à Lille en 1972 dans une famille de cinq enfants. Son père l’initie au jazz, aux big bands et à Louis Amstrong. Il passe la frontière franco-belge et s’inscrit, en humanités, en graphisme et arts décoratifs à Saint-Luc, à Tournai. Ensuite, il étudie l’illustration à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai. Alors qu’il pense laisser définitivement tomber la bande dessinée, Renaud Dillies remporte le Prix du Meilleur Premier Album à Angoulême avec « Betty Blues » (éditions Paquet). Il publie ensuite chez le même éditeur « Sumato », « Mister Plumb » et « Mélodie du Crépuscule ».


5) Lone Sloane, Druillet


L'histoire

Lone Sloane est toujours bloqué sur Delirius la bien nommée. Le voyageur du cosmos est en difficulté : il a été frappé d’une flèche d'effacement par les moines fanatiques de la Rédemption Rouge. Heureusement, il est accompagné par Mali, la fille de son ami martien Yearl, qui lui rappelle qu'on compte sur lui... La lutte du Bien contre le Mal est le combat éternel de Lone Sloane. Existe-t-il une autre voie pour l'homme aux yeux rouges ? Peut-il décider d'être libre et neutre quand l'univers l'appelle à se battre ? La grande roue du destin ne cesse jamais de tourner. Elle mettra enfin face à face Lone Sloane avec son véritable ennemi, Shaan le tyran, l'Imperator de toutes les galaxies.

L'auteur

Philippe Druillet, né le 28 juin 1944 à Toulouse, est un dessinateur et scénariste de bande dessinée français. Après son certificat d'étude, il devient photographe et apprend les bases du dessin et de la peinture. En 1964-1965 il est sous les drapeaux au Service Cinématographique des Armées ce qui lui laisse du temps libre. Influencé par la lecture du Matin des Magiciens de Louis Pauwels et Jacques Bergier, il décide à son retour à la vie civile de se lancer dans le dessin. Son premier livre paraît en 1966 chez Losfeld. Intitulé « Le Mystère des abîmes », il met en scène son héros récurrent Lone Sloane sur le thème de la science-fiction.


6) Les Nombrils, Delaf et Dubuc


L'histoire

Karine a pris une grande décision : elle va CHANGER. Et d'abord de look : le pantalon rose et les barrettes dans les cheveux font place au look gothique et au noir hyper classe. Ensuite de caractère : Karine décide d'apprendre à dire non. Il y aura évidemment des rechutes mais elle peut compter sur Albin, son nouveau petit ami, pour l'aider à tenir ses bonnes résolutions et à prendre confiance en elle. À l'école, tout le monde trouve la nouvelle Karine, sexy et sûre d'elle, beaucoup mieux que l'ancienne. Tout le monde sauf trois personnes : Dan, son ex, Jenny et Vicky, ses deux meilleures amies qui craignent, à raison, de voir leur esclave et faire-valoir favori se détacher d'elles. Jenny, Vicky et Dan vont donc enquêter sur Albin, persuadé qu'il n'est pas un petit ami recommandable pour Karine et qu'il cache des secrets inavouables. Leurs découvertes vont leur glacer le sang ! Mais qui ment, qui prétend être ce qu'il n'est pas et qui veut vraiment le bien de Karine ?

Les auteurs

Maryse Dubuc, née le 21 octobre 1977 et Marc Delafontaine, né le 9 octobre 1973, sont originaires de Sherbrooke dans la région de Québec au Canada. Delaf a débuté en illustrant des bandes dessinées de manuels scolaires, avant de se perfectionner en collaborant avec divers studios d'animation montréalais. Quant à Maryse Dubuc, elle a abordé la bande dessinée en tant que coloriste. Après ses études, elle s'est lancée dans l'écriture et a publié divers livres dont plusieurs romans jeunesse. Leur rencontre professionnelle et sentimentale mène le couple à créer la série « Les Nombrils ». D'abord publiée dans un magazine québécois, la série vient rapidement égayer les pages du journal de Spirou. Le premier album, paru en 2006, rencontre un succès immédiat. Les parutions suivantes alimenteront le phénomène nombriliste ! En 2012, 1 million d’exemplaires ont été vendus ! Aujourd’hui les albums sont traduits dans plusieurs langues (anglais, espagnol, tchèque et slovaque). Célèbre et reconnu par la profession et par les lecteurs, le couple a reçu plusieurs prix : le Shuster Award et le prix Communication jeunesse.


7) Lorenzaccio, Régis Penet


L'histoire

Alors que Florence vit sous la tyrannie du duc Alexandre, bâtard des Médicis, la famille des Strozzi rêve de rétablir la République. Dans l’ombre du despote, Lorenzo de Médicis se plie aux moindres exigences de son cousin sanguinaire et imprévisible. Mais dans cet univers de vengeance et de pouvoir, Lorenzaccio partage également ce rêve de liberté… Régis Penet s’attaque à l’oeuvre éponyme d’Alfred de Musset avec brio. Tout en conservant l’esprit sombre et romantique de cette célèbre pièce de théâtre inspirée par George Sand, l’auteur lui donne un aspect plus moderne et plus accessible. Il y a tout d’abord l’action, qui se déroulait originellement au XVIe siècle, et qui semble maintenant se situer dans un décor plus contemporain, voire intemporel. Malgré un côté toujours très littéraire, les textes semblent également dépoussiérés et l’idée d’y entremêler le poème « La nuit de décembre » s’avère également lumineuse car les deux textes du célèbre poète dramaturge se font ainsi brillamment écho.

L'auteur

Régis Penet est né à Dieulefit, dans la Drôme en 1970. Entouré d’artistes dès l’enfance, un grand père sculpteur, une soeur prof de dessin, Régis Penet s’est tout naturellement tournée vers le monde des arts. Il associe très vite le dessin à la bande dessinée. Enfant il dévore les aventures de Tintin et le journal de Spirou et passe de longues heures à décortiquer les enquêtes de Gil Jourdan, le fameux détective de Tillieux. Après un passage par la fac d’histoire et l’école Emile Cohl à Lyon, il décide, à 24 ans, de se consacrer à la BD, un métier qui exige « beaucoup de travail et de persévérance». Quelques années et tentatives plus tard, il signe son premier projet aux éditions Soleil, « Fleurs carnivores » paru en 2001, sur un scénario de Jean-Blaise Djian.


8) L’homme qui n’aimait pas les armes à feu, Lupano et Salomone


L'histoire

1899. Maître Byron Peck, avocat au barreau de Los Angeles, et son compagnon de route danois, peu loquace mais costaud comme un boeuf, se retrouvent dans le désert d’Arizona. Pour quelle raison ? Il semblerait qu’ils soient à la recherche de quelque chose ou peut-être bien de quelqu’un, ce qui est certain c’est qu’ils sont bien décidés à remettre la main dessus, ce qui prouve la grande valeur de l’objet de leur quête. Dans le même temps, un peu plus loin, Margot de Garine, jeune aristocrate franco-russe, se fait enlever par des bandits mexicains. Tous ces individus insolites dans ces contrées peu recommandées ne sont pas là par hasard et cela pourrait rapidement sentir la poudre, à moins que l’on n’aime pas les armes à feu…

Les auteurs

Wilfrid Lupano est un scénariste de bande dessinée français, né le 26 septembre 1971 à Nantes. Après un baccalauréat de littérature, ainsi qu'une année de philosophie à la Sorbonne, il passe une licence d'anglais. La bande dessinée a toujours fait partie de sa vie. Cela lui a permis de s'immerger très jeune dans les techniques narratives et la construction de scénario inhérentes à la BD. Mais c'est par une pratique assidue du jeu de rôle qu'il s'est forgé de réelles compétences en matière d'imaginaire et de narration. Dns ses années d’étudiant il rencontre Roland Pignault et Fred Campoy, avec qui il fait ses premières armes comme scénariste, en développant avec eux un personnage dans l'Amérique du XIXe siècle : ainsi est né « Little Big Joe ».

Paul Salomone né le 27 juin 1981 à Morlaix est un dessinateur français de bandes dessinées. En 2000, il s’installe à Nîmes pour y obtenir une Licence d’Arts Appliqués. Il entre en qualité de stagiaire au studio d'animation La Fabrique et publie des illustrations et des planches dans le magazine Black Mamba. "Sweet Home Chicago", une histoire courte en quatre pages sur un scénario d’Aurélien Alerini, est publiée en novembre 2007 dans le numéro 103 du journal Lanfeust Mag. Participant en qualité de bénévole à l'organisation du Salon européen de la BD de Nîmes, son travail est remarqué par Albert Uderzo. En 2010, il est contacté par le scénariste Wilfrid Lupano qui recherche un dessinateur pour illustrer une série de western spaghetti, « L'homme qui n'aimait pas les armes à feu ». Le premier tome, « Chili con carnage », dessiné dans un style à la fois réaliste et humoristique, parait aux éditions Delcourt et reçoit un très bon accueil tant de la part de la critique que du public.


9) Le montreur d’histoires, Zidrou


L'histoire

Dans ce village du Sénégal, le raconteur d’histoires, surnommé « Il était une L’histoire : fois », est de retour dans sa roulotte ! Parents et enfants se massent alors en demi-cercle. Une fillette reste bizarrement à l’écart. Le rideau s’ouvre et Il-était-une-fois entame un conte, mettant en scène un petit singe et un terrifiant serpent, à l’aide de marionnettes et d’ombres chinoises. A l’issu de la représentation, alors que tout le monde est rentré chez soi, la fillette ose enfin passer une tête par l’ouverture de la roulotte. Elle s’étonne de constater qu’Il-était-une-fois est manchot des deux mains… Le lendemain, Il-était-une-fois repart, vers de plus dangereuses contrées. Il a en effet le courage – et l’impudence – de retourner dans son village d’origine, contrôlé par l’ignoble Salif. Petit tyran et chef de la police, Salif lui a coupé les mains à coups de machette, parce qu’il a décrété que les histoires étaient interdites. Mais les convictions d’Il-était-une-fois sont inébranlables et il compte bien redonner un spectacle.

L'auteur

Zidrou, de son vrai nom Benoît Drousie, est un scénariste belge de bandes dessinées, né le 12 avril 1962 à Anderlecht. Il est tout d’abord instituteur avant de devenir scénariste. Ce sont ces années passées dans l’enseignement qui lui inspireront les histoires de « L’Élève Ducobu », son premier grand succès. Créateur de chansons pour enfants, il travaille un temps dans la revue Tremplin avant d’entrer dans Spirou avec son camarade Falzar où ils publient un premier scénario en 1991. Ils s’imposeront vite comme des piliers de l’animation du magazine sous le nom des « Potaches » où ils vont placer moult scénarios avec la bienveillance du rédacteur en chef

Comment voter ?
Rendez-vous sur la plateforme de vote pour apporter votre voix. Les votes sont ouverts jusqu'au 19 octobre à midi.
Je souhaite voter maintenant

Remise du prix le 21 octobre en clôture du festival.
Pour plus d'infos sur le festival, rendez-vous sur son site officiel : www.chamberybd.fr
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chambéry bd bande dessinée