Deux morts en Rhône-Alpes après l'ingestion de champignons toxiques

Ce sont probablement des amanites phalloïdes qui sont à l'origine des deux décès.
Ce sont probablement des amanites phalloïdes qui sont à l'origine des deux décès.

Deux cueilleurs sont morts en octobre de graves troubles hépatiques après avoir mangé des champignons toxiques.

Par CC avec AFP

Deux personnes sont décédées depuis début octobre en raison d'une intoxication aux champignons dans la région Rhône-Alpes, comme le révèlait mardi dans ses colonnes le quotidien Le Progrès.

Ces deux personnes, une femme de 75 ans et un homme de 38 ans, originaires de la Loire, sont morts à Lyon alors qu'ils attendaient une greffe de foie, après une ingestion récente de ce qui est soupçonné être des amanites phalloïdes.
"C'est exceptionnel dans la région. Les cas arrivent groupés après de fortes pluies, alors que les champignons sortent en même temps", a expliqué le Dr Philippe Saviuc, toxicologue au CHU de Grenoble et référent toxicité pour la Fédération mycologique Dauphiné-Savoie.

Selon lui, on compte en France chaque année entre zéro et cinq décès dus à des champignons vénéneux, un chiffre en diminution. "Il ne faut ramasser et consommer que ce dont on est sûr", a rappelé le spécialiste.

De son côté, l'Agence régionale de santé (ARS) Rhône-Alpes renouvelle ses recommandations de faire vérifier les champignons par un pharmacien en cas de doute.
L'ARS a dénombré 388 cas d'intoxications aux champignons, en France en 2011, dont 44 en Rhône-Alpes.

Sur le même sujet

Accès Handicapés dans Privas

Les + Lus