Brice Hortefeux se colle derrière le candidat Copé pour la présidence de l'UMP

Brice Hortefeux, photographié ici avec Jean-Francois Cope le 25 août 2012 à Nice, devrait annoncer un soutien à son ami dans la course à la présidence de l'UMP / © VALERY HACHE / AFP
Brice Hortefeux, photographié ici avec Jean-Francois Cope le 25 août 2012 à Nice, devrait annoncer un soutien à son ami dans la course à la présidence de l'UMP / © VALERY HACHE / AFP

Brice Hortefeux devrait annoncer dimanche, selon Europe 1, quel candidat il supporte dans la course à la présidence de l'UMP. Sans tambour ni trompette, il devrait se rallier à son ami Jean-François Copé.

Par Stéphane Moccozet

Brice Hortefeux penche pour Jean-François Copé. C'est Europe 1 qui nous l'apprend sur son site internet vendredi matin. Entre François Fillon et son amitié pour l'autre candidat à la présidence de l'UMP, l'ancien ministre de l'Intérieur aurait donc fait son choix et il s'apprêterait à l'annoncer dans les colonnes du Journal de Dimanche.

Le député européen de la circonscription Massif Central-Centre et conseiller régional d'Auvergne est très courtisé depuis de longues semaines. Il faut dire que le soutien du président d'honneur de l'Association des Amis de Sarkozy n'est pas anodin, même si Brice Hortefeux ne manquera sûrement pas de préciser qu'il ne parle pas au nom de l'ancien chef de l'Etat.

Brice Hortefeux devrait se positionner publiquement sans tambour ni trompette, évitant soigneusement les radios et télés suivant ainsi les conseils d'Edouard Balladur nous dit Europe 1. Il va "privilégier une déclaration de soutien a minima en presse écrite (...) Et ce n’est pas un long plaidoyer pro-Copé qu’il faut attendre. Le président d’honneur de "l’association des Amis de Sarkozy" se contentera de rappeler qu’il a de l’amitié pour les deux rivaux mais que, par fidélité et parce qu’il est un ami personnel, sa voix ira pour l’élu de Meaux".

Laurent Wauquiez roule pour Fillon

Laurent Wauquiez, maire UMP du Puy-en-Velay et député de la 1ère circonscription de Haute-Loire, a choisi l'autre candidat depuis plusieurs semaines déjà. Dès le mois de juin, il avait affiché son soutien à François Fillon pour la présidence de l'UMP reconnaissant à l'ex-premier ministre "cette incontestable stature d’homme d’Etat".

Sur le même sujet

Les + Lus