Les opérations de relevage de la rame du Panoramique des Dômes ont débuté dans des conditions météo peu favorables

Les vents violents qui soufflent à plus de 100km/heure ne facilitent pas la tâche de la quinzaine de spécialistes sur le site depuis l'aube
Les vents violents qui soufflent à plus de 100km/heure ne facilitent pas la tâche de la quinzaine de spécialistes sur le site depuis l'aube

 Les opérations de relevage de la rame accidentée du Panoramique des Dômes ont débuté, comme prévu, jeudi à l'aube. Une mission particulièrement délicate et contrariée par des vents violents.

Par Evelyne Rimbert

Une grue ne pouvant accéder au site, ce sont finalement les vérins qui ont été retenus pour cette mission délicate confiée à SNCF Levage.
Arrivés à l'aube, jeudi, 15 spécialistes s'affairent depuis. Ils creusent d'abord sous la rame pour pouvoir glisser une dizaine de vérins hydrauliques. Le travail est fastidieux, invisible à l'oeil nu. Impossible de percevoir le moindre mouvement et pourtant, millimètre par millimètre, les agents spécialisés vont soulever les 44 tonnes de la structure.
Le but du jeu est, dans un premier temps, de restabiliser le train en position horizontale. Ensuite, après un travail de rippage, il s'agira de le remettre sur sa voie.
Facile à dire, mais plus difficile à faire, surtout lorsque des rafales de vents soufflant à plus de 100 km/heure viennent compliquer la tâche en aggravant l'instabilité de la rame.

Une opération qui pourrait durer 24 heures

Autre difficulté à laquelle se trouvent confrontées les équipes de spécialistes : leur matériel n'est pas adapté à l'opération de relevage d'un train aussi léger que le Panoramique des Dômes et donc aussi fragile.

Le temps de relevage est estimé entre 12  et 24 heures et pourrait se poursuivre durant la nuit. 

Sur le même sujet

Les + Lus