Les sapeurs pompiers de l'Isère suspendent leur mouvement

Reçus par des membres de leur état major et des élus du conseil général, les pompiers de l'Isère ont obtenu le maintien de leurs fonctions et des salaires qui vont avec jusqu'en 2019.

© Isabelle Guyader - France 3 Alpes
Après un coup de colère contre la réforme des grades et des rémunérations, les pompiers semblent plus sereins après les dernières négociations. Ils avancent désormais avec l'impression d'avoir gagné une partie, -grâce à la prolongation de leur grille actuelle pendant sept nouvelles années-, mais pas la guerre contre la réforme.

Un soulagement

 
Ce mercredi 7 novembre, peu après 19 heures, la délégation de pompiers était encore en phase de réflexion mais on sentait bien le soulagement dans les voix de Thierry Lenfant et Frédéric Bologna, deux représentants des sapeurs joints par téléphone.

"C'est vrai, nous avons senti une volonté d'avancer chez les politiques aujourd'hui", expliquait Thierry Lenfant, "mais nous resterons vigilants et attentifs sur la suite des évènements". 

La suite, c'est tout l'enjeu de l'après 2019. Une autre étape, une autre phase de négociations. Sur ce point-là, les sapeurs pompiers de l'Isère ont obtenu aussi un calendrier, de nouvelles réunions se tiendront les 12 et 26 novembre. 

Un peu plus tard vers 20 heures, les syndicats décidaient officiellement de lever le mouvement de grève, lors des prises de garde du jeudi 8 novembre au matin.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter