Vienne (Isère), un jeune de 16 ans écroué pour avoir blessé son camarade à l'arme blanche

Un adolescent, qui vient d'avoir 16 ans, a été placé en détention provisoire au centre pénitentiaire pour mineur de Meyzieu. Il est soupçonné d'avoir donné un coup de couteau au cou d'un camarade au cours d'une soirée.

L'adolescent a été incarcéré au centre pénitentiaire de Mézieu dans le Rhône.
L'adolescent a été incarcéré au centre pénitentiaire de Mézieu dans le Rhône. © PHILIPPE MERLE / AFP
"Ce mineur est largement connu des services de police et de la justice", nous a indiqué Matthieu Bourrette, procureur de la République de Vienne.

"Il était placé en centre éducatif fermé depuis 4 mois et devant la violence des faits et le parcours délinquantiel de ce jeune, le parquet a décidé de demander sont placement en détention, ce qui a été suivi par le juge d'instruction".

Les faits remontent au week-end du 3-4 novembre. Lors d'une permission de sortie, l'adolescent passaient la soirée avec trois jeunes âgés de 15 à 16 ans.


Une bagarre pour continuer un jeu vidéo

Selon le Dauphiné Libéré qui a révélé l'affaire, une altercation serait à l'origine du coup de couteau porté par le jeune viennois. Après plusieurs heures passées devant des jeux vidéos, une bagarre aurait éclaté vers 2 heures du matin. Alors que l'un des adolescents souhaitait aller dormir, un autre voulait continuer à jouer.

En colère, l'auteur présumé se serait alors armé d’un couteau puis, maîtrisé par ses camarades, il serait allé chercher un second couteau.

Le cou entaillé sur dix centimètres

Un jeune de 15 ans, a été sérieusement touché au cou, sur une dizaine de centimètre de long. À l’arrivée des secours et des policiers, l’un des jeunes s'est enfuit tandis que la victime était transportée à l’hôpital. L'auteur présumé est rapidement identifié et placé en garde à vue.

Déjà connu pour des délits liés aux stupéfiants, atteintes à des biens et à des personnes il est passé à plusieurs reprises devant le juge pour enfants.

Incarcéré au centre pénitenciaire pour mineurs

"On est passé juste à côté d'une situation criminelle" indique le procureur. La victime souffrant d'une ITT de 10 jours l'a échappé belle. à quelques millimètres il aurait pu souffrir d'invalidité permanente, si la lame avait sectionné un nerf.

Le jeune blessé ne s'est pas porté partie civile, son agresseur présumé risque 5 ans de prison, il a été incarcéré au centre pénitentiaire pour mineurs de Meyzieu dans le Rhône en attendant d'être jugé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter