6 mois de prison requis contre 3 jeunes qui n'ont pas prévenu les secours quand leurs amis se noyaient dans le Lac du Bourget

Dans le cadre de l'enquête sur les noyades de Maxime et Rémy, en mars dernier, dans le Lac du Bourget, 3 jeunes étaient poursuivis pour vol et non assistance à personnes en danger.Le parquet a requis 6 mois de prison avec sursis. Jugement le 26 avril.

"C'est un petit bout de vidéo qui avait fait remonter les gendarmes jusqu'à ces deux jeunes", avait alors expliqué le parquet de Chambéry. Une vidéo sur laquelle on ne reconnaît pas grand monde mais qui avait mis les enquêteurs sur la piste: il y avait d'autres personnes le soir du drame, le soir où, après un rendez-vous arrosé, les deux jeunes sont morts noyés après le vol d'un pédalo en hivernage, donc sans bouchon.

L'enquête avait donc permis d'établir que Maxime et Rémy n'étaient pas seuls mais qu'ils étaient accompagnés d'autres jeunes qui, eux, avaient pu regagner la rive à la nage, avant de partir, de se taire, de laisser s'effectuer les macabres recherches, de laisser les familles dans l'incertitude.

Finalement identifiés, les deux jeunes avaient été mis en examen  pour vol (du pédalo) et non assistance à personnes en danger.

Ils devront s'expliquer devant le tribunal correctionnel de Chambéry, pour une audience prévue en février 2013.