• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le fondeur Maurice Manificat veut monter sur la boîte !

© AFP
© AFP

Alors que les mondiaux de ski de fond débutent dimanche 25 novembre à Lillehammer, le haut-savoyard Maurice Manificat annonce la couleur : il est en forme et il veut monter sur le podium, qu'on se le dise !

Par Entretien AFP

La saison de ski de fond démarre en Norvège par un 15 km skate (style libre), le "format favori" de Manificat qui avait terminé 6e aux JO de Vancouver en 2010.
Mais le Haut-Savoyard, natif de Sallanches, âgé de 26 ans, reste sensible au Tour de ski, début janvier, où il se sent aussi capable de lutter pour le podium, a-t-il expliqué au journaliste Stéphane GHAZARIAN à Lillehammer.

Comment abordez-vous cette saison ?

 "Je sens que je suis à un niveau où je peux jouer le podium au moins en skate, et que le top-10 (mondial) c'est pour moi. Ma 2e place à Beitostolen (Norvège, le 16 novembre, derrière le Norvégien Petter Northug dans une course préparatoire, ndlr) m'a conforté même si j'ai manqué un peu de fraîcheur sur le fin. Physiquement, j'ai du m'arrêter trois semaines au milieu de l'été pour une fracture de fatigue au tibia. Mais cette pause m'a peut-être fait du bien. Et les chronos de l'automne furent concluants".

Quel est l'objectif premier de la saison?

 "Les Mondiaux à Val di Fiemme! Je veux monter sur la boîte du 15 km skate, mon format favori, et l'or serait l'apothéose. Je ferai à priori l'impasse sur la préolympique de Sochi (début février). C'est sûr, ça sert de repérage (pour les JO 2014) mais je veux bétonner la préparation des Mondiaux. cela dit, je ne veux pas faire une médaille et rien à côté. Pas hypothéquer le classement général de la Coupe du monde. Je serais aussi satisfait de faire un podium au Tour de ski car cela reflète le long terme. Il y a aussi le relais qui semble en bonne voie surtout avec Martin" (Fourcade).

Que pensez-vous justement du pari de Martin, qui sera dimanche avec vous?

"C'est bien, ça apporte de la médiatisation pour le fond en France. Et c'est une émulation pour nous tous. Il s'est qualifié avec la manière. Alors s'il fait un podium (à Lillehammer) et botte le cul des Russes et des autres, ce sera bon pour nous aussi".

Sur le même sujet

REPLAY VIDÉO. Tour de France 2019 : 3e étape Binche > Epernay

Les + Lus