Fugue des lycéennes du Puy-en-Velay, retour au point zéro

Camille (à gauche) et Geneviève (à droite)
Camille (à gauche) et Geneviève (à droite)

Cela fait dix jours qu'on est toujours sans nouvelles de Geneviève et Camille, âgées de 16 et 17 ans.

Par Gérard Rivollier

Vendredi 14 décembre toujours aucune nouvelle de Camille et de Geneviève.
Selon le père de l’une des deux lycéennes, les recherches entreprises jusqu’ici n’ont rien donné et c’est un « retour au point zéro ».
Les deux pistes suivies jusqu’ici : une lettre envoyée par Geneviève à sa mère à Vals-près-le Puy pour la rassurer et un signalement dans la région nantaise, n’ont pas permis de retrouver la trace des adolescentes qui ont quitté leur lycée du Puy-en-Velay mardi 4 décembre au matin.
 Pas sûr qu’elles soient allées à Nantes, s’interroge Michel Lauran, le père de Camille, qui vit dans un petit village d’Ardèche,  ce n’était peut-être qu’un leurre.

Aucune certitude, aucune piste
Depuis leur disparition, l’hypothèse que les jeunes filles se soient rendues en Loire-Atlantique a été évoquée, car elles auraient indiqué à des camarades du lycée ainsi que sur Facebook, leur intention de rejoindre le mouvement d’opposition à l’aéroport de Notre-Dame des Landes.
Le week-end dernier, la maman de Geneviève s’est rendue sur place sans succès. La famille de Camille a aussi fait des recherches sur la zone concernée de Notre -Dame des Landes, également sans résultat.
 Aujourd’hui, on n’a vraiment aucune certitude, aucune piste, indique le père de Camille, de plus en plus miné par cette disparition toujours considérée comme une fugue par le commissariat de police du Puy-en-Velay.
Un signalement national a été lancé : pour toute information, vous pouvez contacter le 04 71 04 04 12

A lire aussi

Sur le même sujet

Lutte contre le Cancer du sein

Les + Lus