Interpellé en Tunisie, le suspect du triple meurtre de Vienne a avoué

Le quartier Estressin, au Nord du centre-ville de Vienne, était resté bouclé pendant 5 heures, pour les besoins de l'enquête sur le triple meurtre.
Le quartier Estressin, au Nord du centre-ville de Vienne, était resté bouclé pendant 5 heures, pour les besoins de l'enquête sur le triple meurtre.

Le ministère de l'Intérieur confirme l'arrestation de Faicel Kafraoui. L'homme aurait avoué le meurtre de son épouse et de deux fillettes de 5 ans et 3 mois. 

Par Céline Aubert

D'après le porte-parole du ministère, l'homme serait entré en Tunisie le 15 novembre. Recherché dès lors par la police tunisienne, il aurait été retrouvé à Kasserine. Le suspect aurait d'abord avoué devant la police, puis aurait été auditionné par un juge d'instruction devant lequel il aurait réitéré ses aveux.

Un site internet tunisien révèle l'arrestation


L'information a été donnée ce vendredi 14 décembre par un site internet tunisien. Le Parquet de Grenoble, en attente d'une confirmation judiciaire directe, ne confirme pas cette arrestation, les services tunisiens n'ayant pu être joints pour le moment 

L'homme est suspecté d'avoir assassiné sa compagne, sa fillette de 3 mois et la fille de sa compagne âgée de 5 ans.

On se souvient de cette affaire terrible, et de la macabre découverte faite par les pompiers à Vienne, le 15 novembre 2012. A la suite d'un signalement de disparition de personnes, ils avaient découvert, dans un véritable capharnaüm, le corps de deux fillettes, l'une dans un réfrigérateur, l'autre dans un congélateur. A côté d'un canapé, ils avaient enfin retrouvé le cadavre de la mère, morte des suites d'une dispute visiblement  très violente et d'une vingtaine de coups de couteaux.

Très vite, les soupçons s'étaient portés sur le père, Faicel Kafraoui, disparu depuis lors et déjà connu pour des violences conjugales sur sa compagne. Un mandat d'arrêt international avait alors été lancé. D'abord localisé en Italie, grâce à son portable, l'homme âgé de 26 ans se serait trouvé à Turin, puis à Rome. Il aurait quitté la France en voiture, avec un mystérieux compagnon. Originaire de Tunisie, c'est finalement dans ce pays qu'il a été retrouvé.


A lire aussi

Sur le même sujet

Une quinzaine des AMAP en Auvergne-Rhône-Alpes

Les + Lus