L'alcool interdit dans les rues, dans la Drôme et en Ardèche

Depuis hier 28 décembre, deux départements sont soumis à un arrêté préfectoral qui espère limiter les éventuels débordements et accidents le soir du réveillon du jour de l'an. 

Pas vraiment une première, à Valence notamment la vente d'alcool est déjà interdite dans la rue, dans certains quartiers. Dans d'autres villes, les restrictions visent essentiellement les mineurs. Sauf que là, l'arrêté concerne tout le monde. Après 16 heures, il est formellement interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique, dans la Drôme, et en Ardèche.   


Cet arrêté, les préfets des deux départements les ont pris pour en faire le fer de lance d'un dispositif "spécial fête de fin d'année", avec pour acme, le réveillon de la Saint-Sylvestre, bien sûr. Ce soir-là, la présence des forces de police sera renforcée, les patrouilles, et du coup les contrôles, seront plus fréquents. 

Il faut dire que d'après les statistiques, un Français sur dix avouerait vouloir boire le soir du réveillon. "La consommation excessive d'alcool, parfois les regroupements, peuvent créer des problèmes", explique Paul-Marie Claudon, directeur de cabinet de la Drôme. 


Pas un, mais deux arrêtés : 


Autre arrêté préfectoral, l'interdiction de vente de carburant dans des récipients. Une mesure qui vise les traditionnels incendies de véhicules le soir du réveillon. Même si les pompistes prennent leur précautions depuis longtemps. "Toute l'année, on refuse de servir les clients dans des bouteilles par exemple", explique ce gérant de station-service à Valence. 

Les arrêtés préfectoraux prendront fin le mercredi 2 janvier.