Harlem Désir chez Michelin à Clermont-Ferrand

Jean-Dominique Senard et Harlem Désir sur les pistes d'essais de Ladoux
Jean-Dominique Senard et Harlem Désir sur les pistes d'essais de Ladoux

Le premier secrétaire du Parti Socialiste était en visite chez Michelin vendredi à l'invitation de Jean-Dominique Sénard, président du groupe. Au programme, le centre d'essais de Ladoux. Harlem Désir a également profité de ce déplacement pour rencontrer les organisations syndicales du manufacturier.

Par Laurent Pastural

Harlem Désir a reçu les syndicats du groupe Michelin au siège du Parti Socialiste à Clermont-ferrand. Des syndicalistes inquiets des conséquences de la crise sur l'emploi.Ils ont également peur que la visite du leader socialiste ne cache une mauvaise nouvelle. En 1983, il y a tout juste 30 ans, la visite du président François Mitterrand chez Michelin avait précédé de quelques jours l'annonce du premier plan social chez le manufacturier clermontois.
Le premier secrétaire du Parti socialiste a notamment noté avec satisfaction que ce fleuron de l'industrie mondiale garde à Clermont-Ferrand son siège social et son principal site de recherche. Harlem Désir a  mis l'accent sur la nécessité que Michelin garde également une partie de sa production industrielle en France. 
Après une petite photo devant le plus grand pneu du monde Harlem Désir a rencontré le président du groupe Michelin au centre d'essais de Ladoux. Jean-Dominique Senard a insisté sur l'importance de la recherche et de l'innovation pour l'entreprise. Chaque année Michelin dépose 250 brevets, c'est véritablement le coeur d'action du groupe. Des brevets principalement mis au point au centre de recherche de Ladoux à  Clermont-ferrand. 

Harlem Désir chez Michelin
Reportage de Wafa Dahman et Alfonso Martinez Intervenants : Jean-Michel Gilles (secrétaire général CGT Michelin), Harlem Désir (premier secrétaire du Parti Socialiste), Jean-Dominique Senard (président du groupe Michelin)

 

Sur le même sujet

Les + Lus