• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Dans le Livradois, l'éolien va se déployer grâce à une épargne citoyenne

C'est modeste.. mais tout de même. A hauteur de 5%, certains projets de développement de parcs éoliens auvergnats seront financés en partie par la population et les communes. Explications

Par Yannick Kusy

Avec trois zones de développement éolien à l'étude, un permis de construire déposé sur le haut-Forez, le parc naturel régional Livradois-Forez veut multiplier par quatre la production d'énergies renouvelables. Il a donc mis au point avec neuf communautés de communes un schéma éolien qui définit une règle du jeu commune : délimiter des zones d'implantation qui respectent l'environnement, proposer une approche solidaire pour que l'éolien soit au service de l'intérêt général.

Déjà en 2002, les élus du parc régional Livradois-Forez s'interrogeaient sur un projet de ferme éolienne sur les hautes chaumes du Forez. Projet controversé qui n'a jamais vu le jour. Dix ans plus tard, le parc élabore son schéma éolien.

4 zones ont été définies pour l'implantation éventuelle de fermes éoliennes . Elles concernent 5% du territoire du parc.
Il s'agit du plateau d'Allègre, du sud des monts du Forez, du Haut-livradois  et du nord de la montagne thiernoise.  Des zones  choisies en fonction de 3 critères:
- limiter l'impact visuel,
- assurer la protection de l'environnement
- être au plus près du réseau EDF.
Le premier permis de construire a été déposé en 2012.
DMCloud:31719
plan éolien dans le Livradois
Eric COURNUT directeur adjoint Parc livradois Forez

C'est sur la commune de St Clément de Valorgue que pourrait être construites les 5 premières éoliennes. Un projet auquel la population et les communes seront associées grâce à une épargne citoyenne. Les particuliers pourront participer au financement du projet à hauteur de 5% de l'investissement.
DMCloud:31721
Epargne citoyenne pour financer l'éolien
Eric COURNUT directeur adjoint Parc livradois Forez et Michel BRAVARD président de la communauté de communes de la vallée de l\

Au col des Supeyres, la petite éolienne de l'auberge attend donc l'arrivée de ses grandes soeurs. Après instruction du dossier, enquête publique et décision du préfet, elles pourraient arriver en 2016.

Sur le même sujet

L'interview de Françoise Laurant, co-présidente du Planning familial AURA

Les + Lus