Des primaires à gauche pour les municipales ? La Ville de Clermont-Ferrand absente du rapport de Terra Nova

Le laboratoire d'idées proche du PS Terra Nova a livré le 30 janvier les conclusions de son groupe de travail sur l'organisation de primaires à gauche pour les élections municipales de 2014. Une quinzaine de villes seraient concernées comme Marseille ou Montpellier, mais pas Clermont Ferrand. 

Par Brigitte Cante

Terra Nova est un réseau intellectuel proche du Parti Socialiste dont l'ambition est d'animer le débat démocratique. Ce think tank influent est à l’origine de l'organisation des primaires à gauche pour la présidentielle de 2012. Galvanisés par leur succés, les auteurs du rapport de Terra Nova y voient une opportunité pour étendre cette formule gagnante aux élections locales. 

Pas question de viser bien sûr les 36 000 communes de France, mais de viser des villes plus grandes avec des critères politiques précis. Un débat déjà largement ouvert à Clermont-Ferrand où la succession de Serge Godard aiguise les appétits. Mais le rapport de Terra Nova ne cite pas la capitale auvergnate parmi les scénarios envisagés : " Il s’agirait d’organiser des primaires dans toutes les villes de plus de 100 000 habitants gouvernées par la droite ou celles dont le maire sortant de gauche ne se représente pas. Une petite quinzaine de villes seraient concernées : Marseille, Nice, Bordeaux, Le Havre,Toulon, Aix-en-Provence, Nîmes, Perpignan, Orléans, Boulogne-Billancourt, Mulhouse, Nancy, pour celles gouvernées par la droite, mais également Paris et éventuellement Montpellier, pour celle où le sortant socialiste ne se représente pas (ou ne se représenterait pas)." 

Parmi les dauphins potentiels de Serge Godard, seul Simon Pourret, adjoint à la jeunesse, s'est ouvertement déclaré pour des primaires ouvertes afin de renouveler le débat politique. Sinon,le choix du candidat du PS qui détient les clefs de l'Hôtel de Ville depuis 1945 restera entre les mains des militants clermontois. 

Sur le même sujet

Lyon : le Festival Lumière 2019 rend hommage à André Cayatte

Les + Lus