Une torche officielle des JO de Grenoble mise aux enchères

Le 22 février prochain à Drouot, une rare torche officielle des Xèmes Jeux Olympiques d’Hiver de Grenoble sera mise aux enchères. Elle est estimée 25 000 à 30 000 €.

Par France 3 Alpes

Cette torche officielle des Xe Jeux Olympiques d'hiver, organisés à Grenoble en 1968, est un flambeau en tôle cuivrée constitué d’un long manche garni d’une prise en feutrine rouge, surmonté d’un manchon protecteur dont le corps, cachant le brûleur, est orné de trois insignes argentés figurant l’emblème officiel des Jeux par Roger Excoffon (1910-1983), le sommet, servant de coupe-vent est découpé en forme de lames. 

Ce majestueux flambeau servit de vecteur à la flamme olympique lors du relais qui parcourut la France en cinquante étapes, sur plus de 7.000 km, entre le 19 décembre 1967 et le 6 février 1968.

Saluée par près de deux millions de spectateurs au long de son parcours, la flamme sacrée passa ainsi - du premier relayeur Alain Mimoun (médaille d'or aux Jeux de Melbourne) au dernier, Alain Calmat (médaille d'argent aux Jeux d'Innsbruck) - entre les mains de 5.000 sportifs de tous niveaux, de tous âges et de toutes les disciplines (coureurs, cyclistes, cavaliers, plongeurs, skieurs…), entourés de près de 80.000 accompagnateurs.

Cette torche olympique est estimée entre 25 et 30 000 euros
Cette torche olympique est estimée entre 25 et 30 000 euros


Un objet rare, fabriqué à 33 exemplaires


Si chacun des Jeux Olympiques donne lieu à la création d’un modèle particulier de torche officielle, celle-ci est généralement fabriquée en série de quantité variable, de plusieurs centaines à plusieurs milliers d’exemplaires.

La torche des Jeux de Grenoble, fabriquée artisanalement à 33 exemplaires seulement par la Société Technique d'Equipement et de Fournitures Industrielles est la plus rare, avec celle des Jeux Olympiques d’Helsinki de 1952 (22 exemplaires).

Sur le même sujet

Les + Lus