12-6 pour le Racing et deuxième défaite d'affilée pour l'ASM Clermont Auvergne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Brigitte Cante avec AFP

Sur la pelouse des Hauts-de-Seine, les clermontois ont manqué de réalisme face au Racing-Métro. L'ASM s'est inclinée 12 à 6, et signe surtout sa deuxième défaite consécutive. Dans les vestiaires, un seul slogan: "Il va falloir que cela nous serve de leçon."

Le Racing-Métro a confirmé sa solidité retrouvée en s'offrant vendredi 8 février une quatrième victoire de suite en Top 14 face à Clermont (12-6). Cette victoire replace les Franciliens dans la course à la qualification pour la phase finale. 

Contre performance en revanche pour les Auvergnats : Déjà battus à Perpignan (26-19) il y a deux semaines, les joueurs de Vern Cotter enregistrent une deuxième défaite consécutive, qui pourrait les voir décrocher en cas de victoire de ses rivaux Toulon et Toulouse samedi.

Dans cette rencontre, l'ASM affichait un effectif bien amputé. Debaty, Kayser, Chouly, Parra, Fofana, Bardy, Byrne, Kolelishvili, Zirakashvili étaient absents. Face au Racing, Clermont s'est longtemps contenté de quelques rares incursions dans le camp adverse. 

Alors que la domination des Franciliens restait stérile, deux pénalités de Brock James ont suffi pour ramener Clermont à hauteur (6-6). Mais l'Australien ratait ensuite deux pénalités capitales, quand Wisniewski réussissait, lui, ses deux occasions.

En panne de leur habituel réalisme, les Clermontois devront se reprendre la semaine prochaine en recevant la lanterne rouge Mont-de-Marsan. 
Anthony Floch, arrière de Clermont en est conscient : "On s'est fait un peu secouer dans les vestiaires.Vern Cotter a raison.On était au-dessus et on n'avait pas le droit de perdre comme ça. Il va falloir remettre les choses dans l'ordre parce que ce n'est pas Clermont."

L'ASM conserve la deuxième place du Top 14, après les défaites de Toulon et de Toulouse.