Le projet de parité dans les cantons divise le milieu politique

Verra-t-on bientôt une femme pour un homme dans les futurs conseils départementaux ? Dans le milieu politique, le principe d'une telle réforme ne crée pas l'enthousiasme.
Verra-t-on bientôt une femme pour un homme dans les futurs conseils départementaux ? Dans le milieu politique, le principe d'une telle réforme ne crée pas l'enthousiasme.

Moins de cantons, plus de femmes. Marier proximité et parité. C'est le principe qui guide la réforme défendue par François Hollande, une idée initiée notamment par la sénatrice du Puy-de-Dôme Michèle André, mais qui ne fait pas l'unanimité.

Par Sandrine Montéro

La parité est-elle en marche dans les Conseils Généraux ? Au Parlement, le travail législatif se poursuit avec des réformes peu médiatisées, mais qui concernent les citoyens de tous les départements. François Hollande et son ministre Manuel Valls défendent un nouveau mode d'élection dans des "supercantons" redécoupés et plus grands. Principale innovation : le bulletin de vote comporterait obligatoirement deux noms, pour un homme et pour une femme. Mais ce projet de loi suscite des réticences et des résistances. 

DMCloud:38917
vers une parité dans les cantons ?
Dans le reportage de Brigitte Cante et Eric Taxil, les réactions de Michèle André, Sénatrice du Puy-de-Dôme, Jean-Yves Gouttebel, Président du Conseil Général du Puy-de-Dôme (divers gauche), Jean-Marc Boyer, Conseiller général de Rochefort-Montagne (UMP)

 

Sur le même sujet

Les + Lus