Cet article date de plus de 8 ans

Deux cas de méningite en Haute-Loire en quelques jours

Un nouveau cas d'infection invasive à méningocoque a été diagnostiqué chez un habitant de Saint-Didier-en-Velay , en Haute-Loire. Le jeune homme de 19 ans a été hospitalisé au CHU de Saint-Etienne. C'est le second cas en un peu plus d'une semaine dans le même secteur.
Le premier concernait un pompier de 40 ans originaire de Riotord, le 14 février. L'homme avait dû être hospitalisé comme le jeune homme, au CHU de Saint-Etienne. Ils sont encore sous surveillance.
110 personnes ayant eu des contacts avec les deux malades, à moins d’un mètre de distance, de manière prolongée et en face à face, ont été identifiées et ont reçu un traitement antibiotique.

C'est la proximité géographique des cas qui pose question mais l'Agence régionale de santé (ARS) n’établit pas de lien entre les deux cas de méningite.  Par mesure de précaution, une surveillance épidémiologique renforcée a été activée afin de sensibiliser notamment les médecins généralistes de cette partie de la Haute-Loire et de surveiller la survenue d’éventuels nouveaux cas. La maladie est rare en Auvergne, en 2012 9 cas de méningite ont été signalés,

En cas de fièvre, maux de tête, de raideur dans la nuque accompagnée de vomissements et d'une gêne à la lumière, mieux vaut consulter rapidement un médecin.





Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé méningite