André Chassaigne veut défendre la poêlée de légumes surgelés française

© AFP PHOTO BERTRAND LANGLOIS
© AFP PHOTO BERTRAND LANGLOIS

Que fait-on pour la poêlée de légumes surgelée qui contient des produits en provenance d’une douzaine de pays différents, sans aucune information pour le consommateur ? Le député du Front de Gauche se penche sur nos assiettes

Par Yannick Kusy

Marchant sur les pas du Président de la République, samedi 23 février, le député Front de Gauche du Puy-de-Dôme ne se satisfait pas des bonnes intentions de ce dernier en matière d’étiquetage des produits. Le président a en effet annoncé qu’il souhaitait renforcer la traçabilité de la viande présente dans les plats cuisinés. « Je veux qu'à terme il y ait un étiquetage obligatoire sur les viandes qui sont insérés, introduit dans les produits cuisinés […] D'ici là je soutiendrai avec le ministre de l'Agriculture et les ministres concernés toutes les initiatives qui seront prises pour des démarches volontaires d'étiquetage de manière que le consommateur puisse être informé de la provenance des produits qu'il consomme, et notamment des viandes » a expliqué François Hollande
Ce contenu n'est plus disponible

Selon André Chassaigne, l’idée est à saluer, mais insuffisamment volontaire. Il souhaite aller plus vite, et plus loin. Et dépose dès à présent une proposition de loi.

Cette proposition de loi entend donc « marquer un volontarisme nouveau sur la question de l’étiquetage et des moyens de contrôle. Sans attendre les éventuels arbitrages au niveau européen sur le secteur de la viande, il faut pousser toute l’Union Européenne à renforcer les normes communautaires d’identification sur l’ensemble des denrées alimentaires », dit le texte.

Dans la proposition, l’article 1 rend obligatoire la mention d’origine pour tous les produits alimentaires, « quels que soient les produits concernés et leur degré de transformation ». André Chassaigne semble s’intéresser de près au contenu de notre assiette, et pose concrètement la question « Que fait-on par exemple pour la poêlée de légumes surgelée qui contient des produits en provenance d’une douzaine de pays différents, sans aucune information pour le consommateur ? »

Question délai, le député préconise d’anticiper la mise en place de ces contrôles en incluant dans la préparation de loi de finances pour 2014, les moyens humains et financiers nécessaires aux services vétérinaires et aux douanes.

Si le député auvergnat ne manque pas de réactivité pour veiller sur nos repas… reste à savoir si sa proposition de loi sera réellement suivie d’effets à court terme. Pour sa part, François Hollande est revenu, quelques minutes après sa déclaration, expliquer aux journalistes qu’il allait « porter cet engagement au niveau européen », soulignant que cela « prendrait quelques mois »

Sur le même sujet

Les + Lus