A. Montebourg annonce 100 millions d'Euros pour la robotique francaise

© AFP /Philippe Desmazes
© AFP /Philippe Desmazes

Le ministre du redressement productif a annoncé aujourd'hui à Lyon un plan de 100 millions d'Euros pour promouvoir la filière robotique française et l'aider à rattraper son retard par rapport à l'Allemagne. Il inaugurait Innorobo, le salon mondial de la robotique qui se tient à Lyon jusqu'à jeudi.

Par Philippe Bette

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a annoncé mardi un plan de 100 millions d'euros pour la filière robotique française, afin de rattraper la "compétitivité perdue" de la France face à des pays comme l'Allemagne et d'en faire "un leader mondial" d'ici 2020.

"La France mise sur la robotisation industrielle pour reconquérir sa compétitivité perdue", a déclaré M. Montebourg lors de la présentation du programme appelé "France robots initiatives", à l'occasion de l'inauguration de la troisième édition du salon Innorobo, qui se tient jusqu'à jeudi à Lyon.
"Nous mettons sur la table 100 millions d'euros" pour la filière de la robotique, a-t-il annoncé, au deuxième jour de la "Semaine de l'Industrie", dont l'objectif est de promouvoir les différentes filières de ce secteur qui pourrait recruter entre 80.000 et 100.000 personnes d'ici 2015, selon Bercy. Un tiers de ce montant sera investi "dans les prochaines années" dans la recherche et dans l'équipement principalement des PME" pour qu'elles acquièrent des robots".
   
"Notre choix est de placer la France dans les grandes nations mondiales de la robotique à l'horizon 2020", a expliqué le ministre, qui a estimé que ce secteur constitue un marché mondial de 100 milliards d'euros. "Nous considérons la robotique comme la prochaine frontière de la révolution technologique", a-t-il souligné.  
"Il y a des centaines de milliers d'emplois à créer et j'ai bien l'intention qu'on les crée en France", a-t-il proclamé, convaincu que l'arrivée de robots dans les entreprises constitue une source de création d'emplois et non un danger.

M. Montebourg a notamment cité l'exemple de l'Allemagne qui dispose de 150.000 robots dans ses entreprises contre 35.000 pour la France. "Il y a un écart considérable. Eux ont créé des emplois, pendant que nous, nous en avons détruit beaucoup", a-t-il regretté.

Le reportage d'Aude Henry et d' Olivier Michel :
Innorobo


L'annonce d'Arnaud Montebourg pour promouvoir la filière robotique française :

ITW A.Montebourg

   

Sur le même sujet

Les + Lus