Un père de famille en grève de la faim devant le tribunal de Clermont-Ferrand

Depuis lundi matin, ce père de famille de 65 ans a décidé d'entamer une grève de la faim et de camper devant le tribunal de Clermont-Ferrand. Il se dit illégalement privé du droit de garde de son fils de 9 ans qu'il n'a pas vu depuis plus d'un an.
Depuis lundi matin, ce père de famille de 65 ans a décidé d'entamer une grève de la faim et de camper devant le tribunal de Clermont-Ferrand. Il se dit illégalement privé du droit de garde de son fils de 9 ans qu'il n'a pas vu depuis plus d'un an.

Lundi matin, un père de famille a entamé une grève de la faim devant le palais de justice de Clermont. Pour exiger l'application d'une décision de justice qui lui reconnaît un droit de visite de son fils de 9 ans. Il ne l'a pas vu depuis plus d'un an. Il a décidé de l'attendre devant le tribunal.

Par Evelyne Rimbert

Malgré une décision de justice d'octobre 2012 et malgré de nombreux courriers adressés au tribunal de grande instance de Clermont-Ferrand, ce père de famille n'a toujours pas vu son fils de 9 ans. En désespoir de cause, cet homme de 65 ans a décidé d'attendre symboliquement son enfant devant les grilles du palais de justice. Et d'entamer une grève de la faim.

Il est soutenu par le collectif "la grue jaune", né après l'occupation d'une grue sur un chantier par un père en colère à Nantes, et la fédération "Nos enfants ont deux parents".
Jésus de la Arena ne réclame rien d'autre que l'application de la loi assortie du droit de visite qui lui a toujours été reconnu par le juge aux affaires familiales.
Le père de famille a demandé une entrevue avec le procureur de la république de Clermont-Ferrand. Pour l'heure, personne au tribunal de grande instance n'a souhaité le recevoir.
Le sexagénaire va donc poursuivre sa grève de la faim devant le tribunal.

DMCloud:62739
Un père de famille en grève de la faim devant le tribunal de Clermont-Ferrand
Reportage : Philippe Marmy, Li JEE. Intervenants : Jésus DE LA ARENA, Jean-Marc GHITTI (Fédération "Nos enfants ont deux parents").

 

Sur le même sujet

Les + Lus