OL/ PSG (0/1) : Paris sacré champion de France à Gerland

© Philippe Merle /AFP
© Philippe Merle /AFP

Le Paris SG a enfin remporté le 3e titre de champion de France de son histoire,après 19 ans d'attente, en s'imposant 1 à 0 à Lyon. Autre conséquence de la victoire du PSG à Gerland : Marseille est assuré de finir 2e de L1.Lyon, 3e avec 63 points, n'est pas encore assuré de terminer sur le podium.

Par Philippe Bette

Un but de Jérémy Menez a permis au Paris Saint-Germain de devenir pour la 3e fois de son histoire champion de France de football après sa victoire à Lyon (1-0), dimanche au stade de Gerland, au terme du match au sommet de la 36e journée de Ligue 1.

Le PSG, titré en 1986 et 1994, compte désormais, avec 77 points, sept longueurs d'avance sur Marseille, 2e, et ne peut plus être rejoint par l'OM. De son côté, Lyon, avec 63 points reste toujours sous la menace de Lille et Nice, où il jouera samedi, pour la 3e place du classement, qualificative pour le 3e tour préliminaire de la Ligue des champions cet été.
    
Devant Lyon, le PSG s'est montré supérieur techniquement, collectivement et physiquement, face à une formation de l'OL qui lui a pourtant tenu la dragée haute jusqu'au début de la seconde période quand Ménez a ouvert la marque.L'attaquant parisien a trompé le gardien Anthony Lopes d'un tir croisé du gauche après une passe de Thiago Motta à la suite d'un ballon perdu par Maxime Gonalons à la hauteur de la ligne médiane (53). Menez a ainsi été récompensé de sa persévérance. Il avait jusqu'alors été le Parisien le plus dangereux devant lequel Lopes s'était interposé à trois reprises (22, 23, 52) alors que Mouhamadou Dabo avait repoussé sur la ligne une tentative de Zlatan Ibrahimovic dès la 3e minute.

Le gardien lyonnais, titulaire pour la 3e fois cette saison en Ligue 1 après la grave blessure de Rémy Vercoutre, et excellent durant la rencontre, a également dû intervenir devant Javier Pastore sur un centre de Ménez (65) puis encore devant Ménez (90+3).

Pourtant l'OL a eu aussi quelques moments forts avec une reprise de la tête de Bafétimbi Gomis détournée par Nicolas Douchez à la réception d'un corner de Yoann Gourcuff qui a été assez actif et dont un tir passait de peu au-dessus (50).

Le gardien parisien s'employait également sur un coup franc excentré de Clément Grenier (13) après avoir repoussé du pied une tentative de Yassine Benzia, 18 ans,un jeune prometteur du centre de formation du club rhodanien (12).Mais après l'ouverture du score, l'Olympique lyonnais, malgré l'entrée en jeu de Lisandro Lopez à la place du milieu Arnold Mvuemba pour renforcer le secteur offensif (64), n'a plus pesé laissant le PSG gérer la fin de la partie même si Bakary Koné, de la tête, sur un coup franc de Grenier était encore dangereux (71).

Sur le même sujet

Lyon : plongez dans l'oeuvre de Picasso!

Les + Lus