• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Affaire Agnès : Matthieu M. condamné à la réclusion criminelle à perpétuité

Vendredi 28 juin 2013, la Cour d'Assises pour mineurs du Puy-en-Velay a condamné Matthieu M., qui comparaissait pour le viol de Julie en 2010 dans le Gard, et le le viol et le meurtre avec préméditation d'Agnès Marin au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire) en 2011, à la réclusion criminelle à perpétuité. / © Christophe Busti
Vendredi 28 juin 2013, la Cour d'Assises pour mineurs du Puy-en-Velay a condamné Matthieu M., qui comparaissait pour le viol de Julie en 2010 dans le Gard, et le le viol et le meurtre avec préméditation d'Agnès Marin au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire) en 2011, à la réclusion criminelle à perpétuité. / © Christophe Busti

Vendredi soir, la Cour d'Assises pour mineurs du Puy-en-Velay a condamné Matthieu, qui comparaissait pour le viol et le meurtre avec préméditation d'Agnès Marin à la réclusion criminelle à perpétuité.

Par Stéphane Moccozet et Gérard Rivollier

Au terme de deux semaines de procès qui se sont déroulées dans des conditions particulières, parfois en audiences publiques, parfois à huis-clos, la Cour d'Assises pour mineurs du Puy-en-Velay a condamné Matthieu M. à la réclusion criminelle à perpétuité pour le viol et le meurtre d'Agnès Marin, au Chambon-sur-Lignon, le 16 novembre 2011. Cette condamnation n'est pas assortie d'une peine de sûreté car l'accusé était mineur au moment des faits. Il pourrait donc sortir de prison après dix-huit ans de réclusion sur avis de médecins psychiatres.

Matthieu comparaissait également devant les Assises de Haute-Loire pour une autre affaire, le viol de Julie, en 2010, dans le Gard.

Aucune obligation de soin n'a été prononcée.

Sur le même sujet

Johnny et moi par Pascal Obispo

Les + Lus