Jeremy Davidson : "L'année dernière, on avait un groupe fabuleux !"

Publié le Mis à jour le

C'est reparti à Aurillac ! A peine la saison passée classée au rayon des bons souvenirs, les rugbymen cantaliens ont repris le chemin de l'entraînement lundi matin. Une dizaine de départs, sept arrivées, l'effectif a un peu bougé mais l'ossature de l'équipe demi-finaliste de Pro D2 est toujours là.

Vacances terminées pour le Stade Aurillacois ! Les Cantaliens ont repris l'entrainement lundi matin, toujours sous les ordres de l'Irlandais Jeremy Davidson. Demi-finaliste (battue par Brive), Aurillac devrait encore compter parmi les équipes favorites la saison prochaine. L'entraineur du Stade était l'invité de Match Retour, lundi. Interrogé par Jean-Luc Roussilhe, il a fait le bilan de l'année écoulée et évoqué celle à venir.
 
L'effectif est resté stable. Il y a eu une dizaine de départ à l'intersaison mais peu parmi les titulaires pour sept arrivées dont quatre Irlandais. "On a profité d'une filière irlandaise", explique Jeremy Davidson qui est au commande d'une équipe dans laquelle il est "obligé de faire venir beaucoup de jeunes joueurs".

Savenaca Tokula, j'espère qu'il sera un atout.

L'effectif compte dix-sept joueurs formés au club et il sera bientôt complété par une recrue de poids en la personne du fidjien Savenaca Tokula. Il jouait jusque là avec les Waikato Chiefs, le ¾ centre (ou ailier) a également porté les couleurs du Munster en 2011/2012. Sous contrat avec la province néo-zélandaise, il n'arrivera en Auvergne qu'au mois de novembre. Jeremy Davidson précise que "ça fait deux ans qu'on est en contact avec lui". "J'espère qu'il sera un atout, ajoute-t-il, même si il aura beaucoup de concurrences avec tous les jeunes".

L'année dernière, on avait un groupe fabuleux !

Concernant les objectifs de la prochaine saison, l'entraineur du Stade Aurillacois estime que "ce sera difficile". La dernière saison a vu l'équipe auvergnate se hisser en demi-finale de Pro D2 et faire mieux en 2013/2014, ce serait jouer la montée sans cacher son ambition. Mais avec un recrutement axé sur la jeunesse, Jeremy Davidson pense qu'il faudra du temps pour que "la mayonnaise prenne". "L'année dernière, on avait un groupe fabuleux !" se souvient l'entraineur irlandais qui pense qu'il faudra patienter avant que les jeunes soient bien intégrés à l'équipe et "recréer l'état d'esprit" de la saison passée.
durée de la vidéo: 01 min 53
Match Retour : Jeremy Davidson (partie 1)


Les recrues du Stade Aurillacois
  • Maxime Escure (Aubenas) - Pilier
  • Lotu Tokeihao (Grenoble) - Pilier
  • Nigel Brady (Ulster) - Talonneur
  • Brian Hayes (Munster) – 2ème ligne
  • Baptiste Hézard (ASM) – 2ème ligne
  • Conor Gaston (London Irish) - Ailier
  • Savenaca Tokula (Waikato Chiefs) – Centre