• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Violences : Les pompiers sont de plus en plus pris pour cibles.

© Coex/AFP
© Coex/AFP

La répétition des violences commises à l'encontre des pompiers suscite la réprobation du préfet de région.JF Carenco condamne avec fermeté la nouvelle agression d'un équipage lyonnais par un groupe d'individus fortement alcoolisés lundi soir à Part Dieu.    

Par Philippe Bette

La violence prend de plus en plus le pas sur les "incivilités" lors des interventions de sapeurs pompiers dans l'agglomération Lyonnaise.

C'est le constat désabusé que font de plus en plus les pompiers appellés à intervenir pour secourir des blessés sur la voie publique :L'intervention dégénére souvent en violences physiques, mettant en difficulté les équipages .Il y avait jusqu'à présent les insultes et les jets d'objets lourds sur les ambulances depuis les balcons dans les zones sensibles...Il y a maintenant les coups directs portés en plein coeur de la cité sur des secouristes pourtant mobilisés dans des opérations d'urgence.

Lundi soir, un équipage de trois pompiers intervenant sur la place de l'auditorium à La Part Dieu  est pris à partie par une bande éméchée alors qu'il porte secours à une personne qui avait été frappée. Les insultes partent ,les coups pleuvent alors qu'une patrouille de police alertée intervient . 5 des agresseurs sont arrêtés dont un mineur qui venait tout juste d 'être relâché après une tentative de vol à l'arraché.Un pompier est sérieusement blessé au genou avec une incapacité de travail de deux semaines.Une information judiciaire a été ouverte.La comparution des personnes impliquées dans l'agression, qui devait intervenir mercredi après midi, a été ajournée.

DMCloud:98183
Le ras le bol des pompiers
 
Dans un communiqué, le préfet de Région "condamne fermement" cette agression , la deuxième de sapeurs pompiers dans le Rhône en l'espace d'une semaine...Il rappelle "sa détermination à lutter sans relâche contre tous ceux qui s'en prennent à l'autorité républicaine et à ses représentants ".   

Les syndicats de pompiers du Rhône, l'UNSA et Sud, sont aux côtés des pompiers agressés dans les plaintes qui ont été déposées.L'UNSA fait valoir que la réduction numérique des équipages est de nature à mettre en danger les pompiers désormais plus exposés à la violence. Autrefois 4, ils ne sont maintenant plus que 3 dans les véhicules d'assistance aux blessés...

Le syndicat Sud  fait valoir pour sa part que dans la liste des fonctionnaires  intervenant en milieu sensible et disposant d'une prime spécifique,le métier de sapeur- pompier n'apparaît toujours  pas. Une lettre ouverte adressée au ministère de l'intérieur le 9 Août, pointant cette anomalie, n' a pour l'instant reçu aucune réponse.

agression contre les pompiers

                          

Sur le même sujet

Agression du maire de Saint-Alban-les-Eaux lors de la fête du 15 Août

Les + Lus