• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Stade Aurillacois fait sa rentrée des classes

Derniers échauffements avant la reprise du Stade Aurillacois en Pro D2
Derniers échauffements avant la reprise du Stade Aurillacois en Pro D2

Equipe surprise de la saison dernière, le Stade Aurillacois reprend le championnat de Pro D2 ce samedi soir. Pour cette 1ère journée, ils se déplacent à Narbonne. Coup d'envoi à 18h30.

Par Sébastien Kerroux

Le Stade Aurillacois parviendra t-il à décrocher cette saison son accession en TOP 14 ? A première vue, la tâche peut paraître hardie. Et pourtant, si l'on regarde le scénario de la saison 2012-2013, et l'accession aux demi-finales,  les aurillacois semblent dans de bonnes conditions pour accéder à l'élite du rugby français. Comme l'an dernier, l'objectif pour cette nouvelle saison est de terminer dans les 5 premières équipes du championnat. 

Un rêve brisé en Corrèze

Le 5 mai dernier, malgré sa défaite à Béziers, le Stade Aurillacois décrochait son accession en demi-finale après avoir obtenu le point du bonus défensif. Le destin des cantalous va alors se jouer une semaine plus tard, à seulement quelques kilomètres de chez eux, en Corrèze, face à Brive-la-Gaillarde. Le 12 mai, au terme d'un derby passionnant, ce sont finalement les voisins corréziens qui s'imposent sous le score de 30 à 14. Pour Aurillac, le rêve du Top 14 est terminé. Mais ce n'est sans doute que partie remise.

Troisième plus petit budget de Pro D2

Avec ses 3,65 millions d'euros de budget, le Stade Aurillacois Cantal Auvergne fait partie des plus petits budgets du championnat. Mais en conservant un effectif stable par rapport à l'an dernier, et notamment son buteur vedette Maxime Petitjean - NDLR : double meilleur buteur de Pro D2 - les cantalous peuvent espérer revivre les mêmes sensations fortes que l'an dernier, voire même faire encore mieux. Grâce notamment au bon état d'esprit qui règne dans l'équipe. 

Arrivée de 7 nouveaux joueurs et de deux espoirs

Un effectif stable, mais du renouvellement chez les avants. Parmi les recrues, on compte Baptiste Hézard, en provenance de l'ASM qui souhaite retrouver du temps de jeu après être resté une saison sans pouvoir jouer (hormis une dizaine de matchs chez les Espoirs) mais aussi Lotu Taukeiaho de Grenoble, ou encore le jeune Brian Hayes arrivé d'Irlande. Avec une moyenne d'âge de 26 ans, l'entraîneur Jérémy Davidson dispose d'un effectif très jeune. Un pari de la jeunesse qui a bien fonctionné la saison passée, et que Davidson et Peuchlestrade comptent bien renouveler cette année pour tenter d'atteindre leur objectif.

Sur le même sujet

Au lendemain de l'explosion

Les + Lus