Gomis réintégré dans l'équipe “pro“ de l'OL : Garde évoque un ”triste mercato”

© Ph.Bette
© Ph.Bette

Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand ont repris l'entraînement ce matin avec l'effectif professionnel de l'OL après avoir été mis à l'écart par Jean-Michel Aulas qui voulait les voir quitter le club. Rémi Garde évoque ces réintégrations d'une phrase laconique : "Fin de l'histoire d'un triste mercato"  

Par Philippe Bette

Le président de l'OL l'avait laissé entendre dans un tweet juste après la défaite de son club (1/2) contre Evian et juste avant la clôture du mercato: Batéfimbi Gomis serait "la recrue de l'OL" :  "Il n'y a pas d'offre que Bafé accepte malgré les Anglais et les Turcs et l'OL a besoin d'un joueur comme lui "...

Retour en arrière : Il y a quelques semaines,le départ définitif de Gomis pour l'équipe anglaise de Newcastle est considéré comme acquis.Mais la négociation achoppe en définitive sur le montant d'une obscure indemnisation au centre de formation de l'ASSE, dont est issu Gomis .Une histoire de gros sous , plusieurs centaines de milliers d'euros quand même, que l'OL n'acceptera pas. Du coup, le transfert s'en trouve compromis. Voilà Gomis mis à l'écart. Entretemps , le départ inattendu de Lisandro pour le Quatar bouleverse la donne et replace  Gomis au coeur du dispositif lyonnais  ...Un choix par défaut .   

Gomis réintègre donc l'équipe professionnelle  après une disgrâce qui l'a tenu à l'écart plusieurs semaines des matches de barrage de la Ligue des champions et du début du championnat. Il a donc participé ce matin à l'entraînement avec ses camarades de jeu de l'"équipe pro", entamant à leurs côtés une longue course d'échauffement, sans autre commentaire...

 / © Ph.Bette
/ © Ph.Bette

Gomis n'a manifestement voulu faire aucune déclaration à la presse, laissant Rémi Garde conclure ce fâcheux épisode d'une phrase laconique : "Fin de l'histoire de ce triste mercato"....  

 / © Ph.Bette
/ © Ph.Bette

Rémi Garde ne veut pas s'attarder sur les circonstances de cette réintégration, pas plus que sur celle de Jimmy  Briand  : "Retour à la normale après un épisode qui a été très long". Préférant occulter tout ce qui pouvait précisément mettre à mal sa stratégie de conquête : " Mettons nous au travail pour faire souffrir nos adversaires".
Gomis et Briand sont-ils à 100% ? "Oui, assure Garde , concédant que deux semaines de travail s'imposent malgré tout pour une nécessaire remise à niveau.

Aux journalistes qui le questionnent sur les choix qui ont été faits, il ne veut pas non plus épiloguer : "On a pris ces décisions, pensant bien faire, Il s'est avéré que ce qui était prévu ne s'est pas passé" .  Non sans égratigner au passage tous ceux qui font monter les enchères dans l'entourage des joueurs à l'occasion du mercato : "Aujourd'hui, il y a beaucoup de monde qui profite de l'inexpérience des jeunes joueurs".    

Bref, pour l'OL, l' incident est clos et il n'y  a pas lieu d'en dire plus, laissant aux journalistes le soin d'interpréter, "comme c'est leur rôle"...     
 
Retour à l' entraînement de Gomis
   
La presse ne se prive pas d'évoquer plus directement, et sans y mettre plus de formes, le bannissement de l'OL de ces deux joueurs, écartés au moment où le club en avait sans doute le plus besoin.

Le site "20 minutes" relève aujourd'hui que leur retour place Rémi garde dans une situation inconfortable : "L'entraîneur va devoir gérer le retour de ces deux éléments sur lesquels il ne comptait plus vraiment. Surtout Briand, qu'il a très peu utilisé l'année dernière (15 matches de L1 dont 8 comme titulaire)"...

Le journal "L'Equipe"  s'interroge précisément sur la capacité du club à surmonter "ce triste mercato" : "L'équipe de R.Garde, qui reste sur 4 défaites d'affilée, devra montrer dans 10 jours contre Rennes qu'il l'a bien digéré "...

Le "retour" de Gomis

 

Sur le même sujet

Les + Lus