• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Fiona : Le couple inspiré par une affaire de disparition d'enfants à Marseille

Selon les déclarations du procureur de la République, la mère et le beau-père de Fiona auraient consulté un site informant de la disparition de deux jeunes enfants dans le Parc Chanot de Marseille la veille de la "prétendue" disparition de Fiona.

Par Sébastien Kerroux

Le 12 mai 2013, Cécile Bourgeon informe la police de Clermont-Ferrand de la disparition de sa fille dans le Parc Montjuzet. Des analyses informatiques de la police scientifique auraient permis aux enquêteurs de la PJ de découvrir que des sites et des archives de presse concernant des affaires de disparitions d'enfants auraient été consultés par la mère de Fiona.

Lors de sa garde à vue, la mère de Fiona aurait avoué s'être inspirée de la disparition de deux jeunes comoriens à Marseille. Cette annonce avait été faite le 11 mai 2013, soit la veille de la disparition de Fiona. Les deux enfants, Samir et Aïcha, ont disparu alors qu'ils étaient en train de jouer dans le Parc Chanot de Marseille. Ils ont échappé à la vigilance de leurs parents, qui ne se sont rendus compte de la disparition de leurs deux enfants qu'au bout de 15 minutes. Un avis de recherche avait été lancé. Finalement, les deux enfants ont été retrouvés sains et saufs quelques heures plus tard.

Rappelons que le lendemain de la disparition des deux jeunes comoriens, Cécile Bourgeon indiquait à la police avoir constaté la disparition de sa fille dans le Parc Montjuzet après s'être "assoupie" quelques minutes, alors que Fiona et sa soeur jouaient ensemble dans le parc clermontois.

 

Un scénario qui ressemble étrangement à celui concocté par la mère de Fiona / ©
Un scénario qui ressemble étrangement à celui concocté par la mère de Fiona / ©

 

Sur le même sujet

Arverniales 2019

Les + Lus