Réactions après l'exploit de l'alpiniste Ueli Steck sur la face Sud de l'Annapurna

© www.uelisteck.ch
© www.uelisteck.ch

C'est l'événement montagne du moment. Ueli Steck a gravi la face Sud de l'Annapurna au Népal, tout seul et en 28 heures! Réactions.

Par Franck Grassaud

L'exploit de Ueli Steck réalisé le 9 octobre est une première dans l'histoire de l'alpinisme. A plus de 8000m, Steck a emprunté un parcours qui a coûté la vie à Pierre Béghin il y a 20 ans alors qu'il tentait l'ascension avec Jean-Christophe Lafaille.

Ueli Steck, Suisse de 37 ans, est, lui, parvenu à gravir les 2500 mètres de la face sud au prix d'efforts surhumains qu'ils décrit sur son site internet in english please: "Step by step I moved on. I kept telling me "Just fight, just fight". Again and again. When I reached the summit ridge I could hardly believe it. It was night, the sky full of stars and the ridge going down in front of me."

 / © Wolfgang Beyer
/ © Wolfgang Beyer

Une réussite qui force l'admiration. Claude Gardien, l'alpiniste journaliste, insiste sur l'altitude qui rend les conditions d'ascension difficile à supporter.  

Réaction de Claude Gardien, guide de haute montagne

François Damilano, nom incontournable du monde de la grimpe, décrit les différentes voies de l'Annapurna et celle retenue par Ueli Steck est loin d'être la plus simple.

Réaction François Damilano, alpiniste

 

Sur le même sujet

Dans l'Allier, un ancien policier crée un refuge pour les ânes

Les + Lus