Cet article date de plus de 7 ans

Eygurande-Laqueuille : Encore un TER menacé ?

La suspension du TER entre Eygurande et Laqueuille en juillet 2014 agite le collectif qui défend l’usage du train : L’abandon de ce tronçon de 20 kms signifierait l’abandon d’une liaison ferroviaire de Clermont-Ferrand à Limoges, au profit du bus.
Pour l'association des usagers qui défend la liaison entre Eygurande (19) et Laqueuille (63), "le morcellement ferroviaire du Massif Central franchit un cap inacceptable avec cette suspension".
Pour l'association des usagers qui défend la liaison entre Eygurande (19) et Laqueuille (63), "le morcellement ferroviaire du Massif Central franchit un cap inacceptable avec cette suspension". © France3 Auvergne
La question de la vétusté des voies ferrées n’est pas nouvelle. Celle des travaux, onéreux, fait débat. L’association créée pour la défense de la liaison entre Eygurande (Corrèze) et Laqueuille (Puy-de-Dôme) estime sur sa page facebook que la rénovation du tronçon nécessite le remplacement de 21 000 traverses pour assurer le maintien des circulations.

Pour l’association, Réseau Ferré de France ne souhaite pas engager cette opération, car le trafic de quatre trains quotidiens est jugé insuffisant.

A terme, cette suspension pourrait signer la fermeture pure et simple de la ligne et freiner la mobilité entre les régions Auvergne et Limousin, Clermont-Ferrand, Ussel et Limoges.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aménagement du territoire