• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Ces blogueurs qui partagent leur Fête des lumières sur le net ...

Karine et sa petite famille ,vendredi soir au Parc de la Tête d'Or / © Ph.Bette
Karine et sa petite famille ,vendredi soir au Parc de la Tête d'Or / © Ph.Bette

Mais qui sont donc ces lyonnais qui vivent et partagent "leur"  Fête des lumières sur le net ? Nous avons rencontré vendredi soir des blogeurs lyonnais qui, chacun à leur façon, vous font découvrir leur parcours et leur expérience.          

Par Philippe Bette

Le premier rendez vous c'était vendredi soir, avec Karine, son mari et ses enfants, Marie et Jules,  au Parc de la Tête d'or. Karine Boyer -Kempf est Lyonnaise .Elle publie un blog destiné aux familles : "Les princesses de Marie". Comme elle l'explique, la Fête des lumières ,c'est "pour en avoir plein les yeux" et surtout pas s'encombrer des mille et un petits tracas que l'on peut rencontrer en parcourant la ville dans le froid, un 8 décembre,avec sa petite famille. Alors, comme on ne peut  pas forcément ni tout voir, ni tout prévoir, elle s'emploie , en mère attentionnée, à faciliter la vie des autres parents .... Chaque année, elle sillonne Lyon la veille de la Fête pour photographier les mises en lumière et livrer en avant - première ses impressions .Là , c'était jeudi soir. Elle était à l'ouverture du nouveau "tube" de la Croix Rousse .Elle en a profité pour faire de 20h30 à minuit, un répérage des premières animations. "En trottinette," pour aller plus vite raconte cette blogueuse enjouée ...  Sa volonté à elle d'offrir la vision d'une maman pragmatique et  de partager ses astuces pour vivre la fête pleinement .

Pour voir  la ballade nocturne des "princesses de Marie " ,c'est ici...   

Notre second rendez vous ,dans la soirée, c'était avec David Heang, place des Jacobins.
Lui aussi tient aussi  un blog "La boîte à souvenirs " mais celui-ci est plutôt orienté "photo-vidéo". Ce photographe "éclairé", autodidacte , parcourt la Fête des lumières à la recherche des plus beaux moments et des meilleures ambiances.Il le fait systématiquement chaque année mais avec une exigence toujours plus grande sur l'esthétique de ses cadrages et le dosage de ses lumières. Vendredi, il entamait avec nous sa première tournée, armé d'un reflex numérique sophistiqué et surtout d'une belle sensibilité et d'un regard expert .
        
 / © Ph.Bette
/ © Ph.Bette
 
Pour lui, il est essentiel de s'imprégner du moment avant d'opérer. S'arrêter et comprendre la scéne qui se joue.Prendre le temps de capter les lumières et les mouvements avant de saisir l'instant."Photographier avec les yeux", c'est sa formule :  Regarder droit devant l'objet principal mais aussi autour de soi pour repérer un détail, un relief ,comme un personnage avec un chapeau dont on pourra jouer en ombre chinoise le moment venu. Et puis, très important ,savoir se placer au bon moment , au bon endroit pour dégager une perspective et aller chercher l' angle idéal de prise de vue ... 

Alors il faut bien évidemment un peu de technique et des objectifs lumineux qui permettent de travailler en faible lumière. Mais pour David Heang, "l'appareil reste un outil. Rien ne remplace l'oeil du photographe ".Un regard toujours attentif mais aussi très sélectif . Il compose soigneusement son cadre et ne réalise qu' une centaine de clichés numériques tout au plus par soirée. Il réalise aussi des vidéos qu'il compilera pour en faire une séquence souvenir.Une dizaine d'heures de montage quand même.... Il tournera à cet effet encore samedi ,puis dimanche et lundi encore pour recueillir un maximum de séquences.Vous le croiserez peut- être au détour de votre ballade. Mais ce garçon plutôt discret préfére partager sa Fête des lumières, à sa manière, sur la toile avec ses jolies images ...                      

               

Les astuces de D.Heang pour réussir ses photos du 8 Décembre

  •  Se procurer un pied "photo" : "Accessoire" indispensable pour éviter les images floues
  • A défaut trouver un support naturel pour stabiliser le cadrage
  • Prendre le temps de regarder la scéne, sans précipitation
  • Repérer le détail qui par contraste, personnalisera l'instantané
  • Jouer avec les reflets et les ombres qui donneront du relief
  • Opérer avec discernement

Sur le même sujet

Intervenants :

Les + Lus