• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les aventuriers de Solidream racontent leur tour du monde à vélo

Solidream, c’est l’aventure de cinq hommes de retour d’un tour du monde à vélo qui a duré trois ans. Trois d’entre eux étaient à Clermont-Ferrand le 19 décembre à l'invitation du Centre des Jeunes dirigeants. Ils témoignent aujourd'hui de leur extraordinaire expérience.

Par Fabien Gandilhon

Ils ont fait de la maxime de Saint Exupéry, leur seule et unique boussole : "Fais de ta vie un rêve et d'un rêve une réalité". Mais ceux là ont choisi de se compliquer la tâche en partageant leur joie et leur souffrance. En vélo, avec 8 euros par jour, ils ont traversé quelques unes des zones les plus hostiles du globe.

"On s’est lancé des petits défis" explique Sipay Vera, l’un des aventuriers, "comme faire du vélo (on a fait un total de 54.000 km), atteindre l’Antarctique, descendre la rivière du Yukon sur un radeau construit par nous-mêmes, traverser l’Amazonie et beaucoup d’autres choses encore…"

Un voyage sur les six continents

Après trois années de  voyage, ils ont mis les pieds sur les six continents. De l'Afrique point de départ en 2010 à leur retour en France il y a trois mois, les Solidreamer ont parcouru 54 000 kilomètres. Ils ont aussi fait un joli tour d'eux même.

"Ce voyage, on l’a fait en équipe, à plusieurs, et sans jamais payer d’hébergement" raconte Brian Mathé, "Cela veut dire qu’on était tout le temps dans la promiscuité. Les autres, ça devient un miroir dans lequel toutes les parties de notre personnalité se reflètent."

Et puis il y a les rencontres qui changent le cours de l'histoire, comme ce jour de 2011 où ils étaient bloqué à Cartagène en Colombie.

"En fait, il avait un bateau, son propriétaire n’avait pas prévu d’aller là-bas et il nous a emmené juste parce qu’il avait envie. C’était un homme de 72 ans qui n’avait pas toute sa forme et qui a décidé de nous emmener juste pour le plaisir. Et ça, c’était une très belle rencontre."

Un retour au sources en Antarctique

Le goût de l'aventure, sans être héréditaire, a une fâcheuse tendance à se propager de génération en génération. Ainsi le père de Morgan Monchaud avait passé l'hiver en Antarctique en 1981. Trente ans plus tard, père fils et amis se sont donné rendez vous à Ushuaia.

"On est retournés sur l’île de Petermann, là où ils ont passé 9 mois emprisonnés dans les glaces. Sur cette île il y avait une petite cabane en bois, on est retourné dans cette cabane et on a retrouvé la tente qu’ils utilisaient durant leur raid en traîneau, on a retrouvé la veste de mon père qui était encore accrochée au mur…"

Les cinq aventuriers ont entre autres inventé le kite-vélo en Australie et échappé à la police chinoise à la frontière du Tibet. Si vous souhaitez partager ce périple hors normes, le voyage des Solidreamer est désormais raconté dans un livre publié aux éditions Transboréal.

DMCloud:140909
Les cyclistes de Solidream racontent leur aventure
Reportage : Pierre-Olivier Belle et Alfonso Martinez. Crédit Images : Solidream.net. Intervenants : Sipay Vera (Cycliste tour du mondiste), Brian Mathé (Cycliste tour du mondiste et webmaster de Solidream), Morgan Monchaud (cycliste tour du mondiste et président de Solidream)



Sur le même sujet

Explosion à Lyon : le point sur les blessés samedi en fin de journée

Les + Lus