Coupe de France : L'OL éliminé par Lens (1/2)

© JP Ksiazek /AFP
© JP Ksiazek /AFP

C'en est fini de la Coupe de France pour l'OL. Lens s'est qualifié pour les quarts de finale en s'imposant aux dépens de Lyon (2-1 après prolongation). Les Lyonnais avaient pourtant toutes les cartes en main pendant la première mi-temps.

Par Philippe Bette

Lens s'est qualifié pour les quarts de finale de la coupe de France en s'imposant aux dépens de Lyon (2-1 après prolongation), jeudi, en déplacement au stade de Gerland au terme d'un match que les Lyonnais n'ont pas su gagner.

Faibles sur les corners défensifs, les Lyonnais  ont fini par céder alors qu'ils avaient pris l'avantage en début de partie avec un but de Jimmy Briand. Dans un stade aux deux-tiers vide, Briand reprenait victorieusement de la tête, malgré un angle fermé, un centre délivré de l'aile droite par le Portugais Miguel Lopes (9). Une minute auparavant, Clément Grenier avait déjà poussé le gardien Alphonse Areola à la parade (8).

Par la suite, l'OL n'a pas su se mettre à l'abri malgré plusieurs occasions en première période et les Lensois ont égalisé dans le temps additionnel sur un penalty transformé par l'ancien lyonnais Pierrick Valdivia, accordé pour une faute de Mehdi Zeffane sur Adamo Coulibaly (90+1).

Les Sang et Or ont finalement pris l'avantage dans la prolongation par Jean-Philippe Gbamin qui reprenait de la tête un corner joué de l'aile gauche par Benjamin Bourigeaud (94). Cette action a traduit les carences de l'OL sur ces situations stratégiques pour lesquelles les Rhodaniens avaient déjà été en danger en seconde période.Ainsi, l'Argentin Pablo Chavarria, de la tête, avait poussé Rémi Vercoutre à la parade sur un corner joué par Valdivia (54) avant qu'Arnold Mvuemba ne sauve Lyon sur la ligne sur une reprise de la tête de Nomenjanahary, là aussi à la réception d'un corner (67).

Chavarria s'était déjà montré dangereux en première période sur un centre de la gauche que Danijel Ljuboja n'avait pu reprendre (10), puis menaçant de la tête après un centre de la gauche de Lalaïna Nomenjanahary (14).  

Les Lyonnais peuvent nourrir des regrets sur la première période:Après l'ouverture du score, ils ont encore été dangereux sur un tir de Bafétimbi Gomis sur lequel Areola s'interposait en deux temps (15).Gomis gâchait encore une bonne occasion avec Briand (16) avant de voir une tentative repoussée par le portier lensois avant qu'Ala Eddine Yahia ne s'interpose devant celle de Grenier, dans la foulée (36).Après la mi-temps, l'OL, laissant les Lensois s'installer dans le match, ne s'est plus créé d'occasion malgré un ultime sursaut dans les dernières minutes de la prolongation.
Coupe de France: l'OL éliminé

Les réactions :

Remi Garde :"Nous sommes déçus d'avoir laissé échapper cette qualification à domicile. En ayant ouvert le score et en ayant un certain contrôle sur le match, nous avons laissé filer beaucoup trop d'occasions. Nous n'avons pas su nous mettre à l'abri et nous avons été punis. Quand on a beaucoup d'opportunités dans un match mais que vous ne conservez qu'un seul but d'avance, on donne à l'adversaire la possibilité d'y croire jusqu'au bout. Je n'ai pas eu l'impression que les Lensois y croyaient beaucoup mais nous les avons bien aidés en n'étant pas assez réalistes ou efficaces. Il y a de la déception mais nous étions quand même un peu émoussés, pas tant physiquement que psychologiquement. La répétition des matches et les différents objectifs à tenir sont assez difficiles au bout d'un moment. Peut-être n'avions nous pas les ressorts psychologiques pour y croire et aller jusqu'au bout".

Gervais Martel (président de Lens) : "J'étais content de revenir à Lyon. Cela nous remet un peu dans le bain si nous avons le bonheur de remonter en Ligue 1. Nous nous qualifions, c'est bien. On y croit toujours dès lors qu'il n'y a qu'un but d'écart. Nous étions mieux en seconde période. On se dit toujours qu'il peut venir une étincelle. Nous l'avons eu avec ce penalty et ensuite nous marquons tout de suite en prolongation. C'était un match de coupe de France avec des hauts et des bas que l'on connaît.



Sur le même sujet

Les + Lus