Top 14 : Toulon assomme Oyonnax (64-10)

© France3
© France3

9 essais ...Toulon a inscrit 9 essais contre Oyonnax pour sa plus grosse victoire (64-10) depuis le début de la saison .Mais Oyonnax a du finir le match à 14 toute la deuxième mi temps. Jenneker a été exclu du terrain pour un plaquage jugé dangereux . 

Par Philippe Bette

En signant un quatrième succès consécutif face à Oyonnax (64-10), assorti du bonus offensif, Toulon a repris samedi au stade Mayol, lors de la 21e journée, la tête du Top 14 qu'il n'avait plus occupée depuis la 12e journée.

Le Rugby Club Toulonnais a inscrit neuf essais pour parfaire sa plus grosse victoire de la saison. Auteur d'une solide première mi-temps, les hommes de Bernard Laporte ont rapidement fait le trou en passant la ligne à quatre reprises.    Surclassée dans le jeu, l'Union sportive oyonnaxienne (USO) allait avoir le malheur de finir le match à quatorze juste avant la pause. Sur l'essai de la 37e minute inscrit par Wulf, sur un judicieux jeu au pied pour lui-même, le talonneur Jenneker était coupable d'un plaquage dangereux sur Bruni et exclu.

La deuxième période s'annonçait donc très compliquée pour l'équipe de Christophe Urios et elle le fut. Pendant quarante minutes, les déferlantes rouges se sont succédé et les trois-quarts toulonnais s'en sont donnés à coeur joie. Cinq essais
supplémentaires étaient inscrits.Parmi cette guirlande, on retiendra celui d'un Jonny Wilkinson en grande forme.

Auteur d'un drop à l'entame (4) et d'une passe à hauteur sur l'essai de Mermoz(7), le demi d'ouverture contrait un drop de Urdapilleta et faisait valoir une pointe de vitesse qu'on ne lui connaissait pas pour aller marquer après avoir poursuivi
au pied (20). Mitchell a eu le bonheur d'inscrire son premier doublé (30, 55) de la saison sur un mouvement de grande envergure puis sur un coup de pied à suivre de Delon Armitage, l'international Bastareaud a marqué le sien (72) en force, alors que le centre Mermoz a été dans tous les bons coups.

Les joueurs de l'Ain (13e) ont réussi à sauver l'honneur grâce au remuant Amorosino, mais ils ne pouvaient rien faire face à un Toulon en mode phase finale.

Les réactions :

Fabien Cibray (demi de mêlée d'Oyonnax et ancien joueur de Toulon): "Cela m'a fait plaisir de retrouver Mayol, même si j'aurais préféré un autre match. Toulon a été à son niveau et nous, nous avons été trop inconstants et nous avons manqué de précision. Face à une équipe comme ça, on le paie cash. On restait pourtant sur deux bonnes sorties. Ce soir on ne boxait pas dans la même catégorie, surtout que Toulon monte en puissance. Après, on peut regretter le carton rouge qui est sévère, c'est la vitesse qui fait basculer Bruni, le geste n'est pas méchant. Il va falloir vite remettre les mains dans le cambouis et élever notre niveau de jeu pour se maintenir".

Mourad Boudjellal (président de Toulon): "Après la défaite face à Grenoble, j'étais très pessimiste, quatre journées après, on est leaders. Mais c'est anecdotique.Cette place est même usurpée par rapport à Clermont. On a joué un match de plus à domicile et on les a battus à Mayol. Ce qui est important, c'est qu'il y a un mois et demi, le groupe aurait pu exploser. Il y a eu des problèmes mais on s'est ressoudés. Le groupe a su se retrouver dans l'adversité. On a deux semaine de repos et après il va falloir se plonger dans la dernière ligne droite. On va tout de même récupérer des joueurs blessés. On va essayer de garder notre titre de champion d'Europe et tout faire pour jouer un quart de finale de Top 14 à Mayol. (sur Philippe Saint-André, manageur du XV de France): J'ai envie de dire à Philippe: fais nous rêver ! Il doit avoir une attitude de champion du monde. Aujourd'hui il donne des excuses aux joueurs pour pas qu'ils soient bons. Les gars ont l'impression d'être choisi par défaut. Il doit relever la tête, il va être champion du monde. Il doit se le dire".

Sur le même sujet

Les + Lus