Cet article date de plus de 6 ans

Clarisse Heusquin, 26 ans, tête de liste EELV

Le 25 mai prochain, il faudra élire les députés qui représenteront la France au parlement européen. L'Auvergne, avec le Centre et le Limousin, forment une grande circonscription dotée de 5 sièges. Portrait d'une jeune auvergnate de 26 ans,Clarisse Heusquin, tête de liste Europe Ecologie Les Verts.

Clarisse Heusquin, candidate EELV lors de la présentation de sa liste pour les prochaines élections européennes, le 25 mai.
Clarisse Heusquin, candidate EELV lors de la présentation de sa liste pour les prochaines élections européennes, le 25 mai.
"Il faut plus d'Europe pour mettre au pas la finance. Il faut plus d'Europe pour harmoniser les revenus minimum de tous les Etats membres. Il faut plus d'Europe pour mettre en place la Sécurité Sociale européenne." Du haut de ses 26 ans, Clarisse Heusquin n'a pas peur de l'affirmer haut est fort : la tête de liste Europe Ecologie les Verts est avant tout une européenne convaincue. 

Engagée en politique depuis 2009, très active au sein des jeunes écologistes, Clarisse Heusquin étudie les affaires européennes à Bruxelles, où elle espère remplacer l'eurodéputé vert sortant Jean-Paul Besset, qui la soutient dans cette campagne. Un exercice inédit pour une candidate de 26 ans qui assume parfaitement son âge. "Il y a cette question de légitimité qui arrive au premier abord, mais je pense qu'ensuite, ça peut être aussi plus facile parce qu'on a plus d'énergie, on parle vrai, on est peut-être un peu plus direct et plus proche des citoyens que les hommes politiques qui font de la politique depuis très longtemps, qui sont maintenant un peu plus dans la langue de bois et qui sont devenus professionnels." 

Et ce n'est pas Jean-Paul besset qui la contredira, bien au contraire : "Le discours politique est en permanence en boucle sur il faut se renouveler, il faut retrouver confiance. eh bien il faut s'ouvrir à la jeunesse, il faut laisser des places. je suis sûr que Clarisse trouvera sa façon à elle, on construit avec de la diversité. Elle, elle est d'une génération, moi, j'étais d'une autre génération. Tout cela doit converger, se compléter. Nous, on essaie en tous cas de faire cet effort de dynamique, de mouvement".

Moi j'en veux aux nationaux qui profitent de l'Europe pour se décharger  de leurs responsabilités


Un discours nouveau mais aussi des actions moins traditionnelles pour marquer sa campagne, comme cette disco soupe organisée à Clermont-Ferrand pour évoquer l'europe et l'alimentation. l'un des sujets  pour lesquels elle milite dans les rangs d'europe écologie les verts. "Je pensais que Les Verts, c'était que l'environnement. Un jour, j'ai lu un programme des Verts et je me suis rendu compte que ça touchait toute la société, que c'était aussi les questions sociales qui m'ont toujours plus touchée, la question de la précarité, des problèmes sociaux..."

L'interdiction des pesticides, l'utilisation des fonds européens, le rôle et l'importance des institutions européennes... La candidate écolo ne manque ni d'exemples ni d'arguments pour défendre l'idée d'une Europe plus ouverte et plus proche. "Moi j'en veux aux nationaux qui profitent de l'Europe pour se décharger  de leurs responsabilités. L'Europe permet de régler les problèmes sur 28 Etats, donc c'est un formidable levier. Par exemple, pour réaliser la transition de la société vers une société où l'on peut mieux se loger, mieux travailler, où l'on va respecter l'environnement et faire attention à la fois aux humains et à la planète, l'Union européenne est une bonne échelle d'action."

durée de la vidéo: 03 min 27
Portrait de la tête de liste EELV au Européennes Clarisse Heusquin

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections européennes politique