L'art de la (syn)thèse ... ou comment briller en trois minutes !

Publié le Mis à jour le
Écrit par DM

Mercredi 14 mai, au château de St-Priest, seize doctorants ont participé à la finale régionale du concours "ma thèse en 180 secondes"; concours organisé par la Conférence des présidents d'université (CPU) et le CNRS. L'idée: présenter sa thèse de recherche devant un jury et un auditoire profane.

Une performance à la fois intellectuelle et théâtrale : présenter son sujet de recherche en trois minutes et parfois de manière originale ! L'art de la synthèse poussé à l'extrême. La finaliste de Rhône-Alpes, Chrystelle Armata, est doctorante à l’Université Jean Moulin Lyon 3. Elle effectue sa thèse dans l’équipe de recherche de droit privé. Son sujet de thèse : "La loyauté probatoire à l’épreuve des nouvelles technologies". Elle participera le 10 juin prochain à la finale nationale qui se déroulera à Lyon. La finale internationale aura lieu au Québec les 24-25 septembre.



durée de la vidéo: 01 min 56
Le reportage de Y.Dorion et J.Jacquard (montage : C.Boutain) - Intervenants : Avelyne Villain (Doctorante université J.Monnet St-Etienne) / Emmanuel Pascot-Viel (Docteur ENS Lyon) / Christelle Goutaudier (co-organisatrice du concours)


Le concours "Ma thèse en 180 secondes" est inspiré du concours "Three minute thesis (3MT®)", conçu à l'Université du Queensland. Le concept a été repris en 2012 au Québec par l'ACFAS qui a souhaité étendre le projet à l'ensemble des pays francophones.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité