Cet article date de plus de 7 ans

Réforme territoriale: vers "un éclatement" de l'Auvergne, selon son président, René Souchon

Le président PS de la région Auvergne, René Souchon, qui prônait une fusion avec le Centre et le Limousin plutôt qu'avec Rhône-Alpes, a estimé mardi que la réforme territoriale déboucherait sur "un éclatement" de l'Auvergne sans aucune économie à la clé.
René Souchon propose sa vision
René Souchon propose sa vision © France 3 Auvergne
"Il y a une décision qui est prise, on va l'assumer. Ceci dit, est-ce que c'est la bonne décision? Ça ne sert à rien d'épiloguer. Moi j'ai toujours dit que je voulais préserver l'intégrité de l'Auvergne", a déclaré René Souchon sur France Bleu Pays d'Auvergne.
           
"Il est évident qu'il y avait un intérêt pour le Puy-de-Dôme" à se marier avec Rhône-Alpes, mais "ce n'est pas l'intérêt de l'Allier (...) et encore moins celui du Cantal. Ce qui veut dire que la décision prise à terme entraînera un éclatement de la région Auvergne. Puisqu'une possibilité sera laissée aux départements de rejoindre d'autres régions, a minima le Cantal partira sur Midi-Pyrénées, l'Allier je ne sais pas, il est très partagé", a-t-il ajouté.
           
"Il y aura la résistance des députés du Cantal (...) et il y en aura d'autres. Vous ne pouvez pas avoir une région qui aille de Maurs-La Jolie près de Figeac au tunnel du Mont-Blanc, où il faut 7h30, 8 heures pour y aller", a-t-il déploré. Selon lui, la fusion des régions "n'entraînera aucune économie": "vous ne pouvez pas gérer un lycée à 500 kilomètres, c'est impossible. Il faut bien des antennes de la grande région déconcentrée. On ne va pas dire aux 400 agents que j'ai dans la région: -c'est terminé, on fusionne avec Rhône-Alpes, vous, vous partez à Lyon-". D'autant que la région Auvergne doit inaugurer prochainement son nouveau siège à Clermont-Ferrand.
           
"Je veux être positif par rapport à une décision qui reste à être validée par le Parlement", a toutefois conclu M. Souchon, qui devait rencontrer son homologue de Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, mardi matin. Le président PRG du Conseil Général du Puy-de-Dôme, Jean-Yves Gouttebel, a, de son côté, convoqué les élus du département à une session extraordinaire vendredi, consacrée au projet de réforme territoriale.

René Souchon sur France Bleu Pays d'Auvergne

durée de la vidéo: 00 min 49
Vers un éclatement de l'Auvergne ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aménagement du territoire politique