La fin de l'attente pour plus de 15 000 élèves auvergnats candidats au brevet des collèges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Evelyne Rimbert
Les résultats du brevet des collèges ne suscitent pas la même ruée que pour le bac. Au collège Jeanne d'Arc de Clermont-Ferrand, ils n'étaient pas nombreux à avoir fait le déplacement, mercredi matin, pour vérifier si leur nom était bien inscrit sur la liste des admis.
Les résultats du brevet des collèges ne suscitent pas la même ruée que pour le bac. Au collège Jeanne d'Arc de Clermont-Ferrand, ils n'étaient pas nombreux à avoir fait le déplacement, mercredi matin, pour vérifier si leur nom était bien inscrit sur la liste des admis.

Les résultats du brevet des collèges sont tombés mercredi matin. Même si ce diplôme n'est pas indispensable pour passer en seconde, ils étaient 15 298 élèves de troisième à le tenter cette année en Auvergne, dont 7 162 dans le Puy-de-Dôme.  

L'an dernier, en France, ils étaient 657 900 à avoir obtenu le DNB : le Diplôme National du Brevet. Soit un taux de réussite de 84,5%.
Cette année en Auvergne, 15 298 élèves l'ont tenté. Dont 7 162 dans le Puy-de-Dôme. 1 451 correcteurs ont été mobilisés dans l'Académie de Clermont-Ferrand. Les résultats sont tombés mercredi matin.
Pour l'heure, on ignore le taux moyen de réussite, mais on sait que depuis 5 ans, il reste supérieur à 80%.


Pas indispensable

Le Diplôme National du Brevet évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège. Il n'est pas indispensable pour passer en seconde, mais il peut être exigé pour accéder à certaines formations et à certains concours.
durée de la vidéo: 01 min 37
Après les bacheliers, la semaine dernière, c'était au tour des collégiens de découvrir leurs résultats mercredi matin, comme ici, au collège Jeanne d'Arc de Clermont-Ferrand.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.