Cet article date de plus de 6 ans

Le Mont-Dore accueille le plus petit espace surréaliste du monde

C'est le plus petit espace surréaliste du monde. Le wagon de Salvador Dali est installé, depuis début juillet, au centre du Mont-Dore. Un wagon qui a inspiré l'artiste à  la gare de Perpignan dans une toile monumentale. Depuis 20 ans, il sert à promouvoir la peinture surréaliste.
Le "wagon de Dali" s'est installé au centre du Mont-Dore pour quelques semaines.
Le "wagon de Dali" s'est installé au centre du Mont-Dore pour quelques semaines. © France 3 Auvergne
Installé au centre du Mont Dore, ce petit wagon suscite la curiosité. C'est un petit wagon mixte rail-route, sauvé de l'oubli en 1986 et devenu emblème du surréalisme. Un wagon dont l'histoire mérite d'être contée.

Au retour de son exil aux Etats-Unis (1940–1948), Salvador Dali a dû trouver une solution efficace pour expédier ses  toiles magistrales à sa nouvelle clientèle américaine, conquise par son génie créatif. Pour échapper au  contrôle rigoureux du Franquisme, Dali amenait ses oeuvres coûteuses à la principale station ferroviaire française du Roussillon pour confier l’expédition des tableaux à la SNCF. La gare de Perpignan est devenue dans les années 1950 une plaque tournante de l’itinéraire artistique du surréaliste catalan et pendant 30 années la porte du nouveau monde et la clef d’une incroyable réussite.

Une oeuvre mystique et érotique

En 1963, Dali a découvert  à la gare de Perpignan  le "Centre de l’Univers" de sa cosmogonie paranoïaque-critique. En 1965, le peintre réalisa un énorme tableau emblématique intitulé "Le Mystique de la Gare de Perpignan". Dans cette composition de 406 x 295 cm, l’artiste a reproduit parmi des symboles d’ordre agricole, mystique et érotique un curieux wagon destiné à donner à l’œuvre une identité ferroviaire, le fameux "wagon de Dali".

Ce véhicule a été retrouvé en 1986 par le chercheur dalinien Roger Michel Erasmy derrière la Gare de Perpignan. Le véhicule était à l’abandon et habité par un clochard. Le propriétaire, le transporteur perpignanais Raymondis, s’est laissé convaincre de transformer cette remorque rail-route en plate-forme culturelle active. Transféré en 1994 au sud des Pyrénées, le "Wagon de Dali" a été utilisé dans le contexte touristique du "triangle dalinien" comme "plus petit espace surréaliste du monde". En 1995, le baptême du fourgon fut un événement culturel à fort impact médiatique grâce à la participation de Marlène Mourreau, vedette de la télévision franco-espagnole, choisie comme marraine en fonction de ses atouts physiques, conformes aux fantasmes érotiques de Salvador Dali.

Les héritiers de Dali

A quelques mètres du wagon, la copie de la célèbre toile "Le mystique de la gare de Perpignan" acompagne les toiles de 4 peintres, qui s'intitulent eux- mêmes "maîtres de l'art fantastique", tous membres du mouvements "les Héritiers de Dali." Pour eux, exposer au Mont-Dore n'est pas un hasard.
Espace culturel vivant, le wagon de Dali restera à  quai jusqu'à fin Août. A deux pas de l'espace culturel Joseph Forêt.
durée de la vidéo: 01 min 36
Le wagon de Dali au Mont-Dore

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
par ici les sorties culture