• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Confluence: le Ludopole se restructure pour survivre

© F3RA
© F3RA

Situé en plein centre commercial, le Ludopole est contraint d'abandonner des mètres carrés, pour alléger son loyer. Ce centre de 1800m2 entièrement dédié aux jeux et aux jouets connaît des difficultés financières, alors que paradoxalement, le public est au rendez-vous.

Par Julie Jacquard

67 000 visiteurs en 2013, record de fréquentation battu en juillet, le Ludopole semble avoir trouvé son public.
Cette structure associative, qui propose des espaces et un bar de jeux, des prêts de jouets, et pour quelques mois encore des boutiques, a fait le choix de s'installer en plein centre commercial de Confluence dès l'ouverture en avril 2012. Un choix qui lui coûte cher, 300 000 euros de loyers par an. 

Pour faire des économies, le Ludopole a choisi de réduire sa surface de 180 m2, et donc d'abandonner sa vitrine et ses boutiques. Moins de surface mais plus d'activités, le Ludopole se diversifie. Il ouvre un centre de loisirs pour accueillir les enfants le mercredi toute la journée, il propose désormais de privatiser ses espaces pour organiser des évènements, et il devrait accueillir une centaine d'écoliers le vendredi après-midi, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.
Jusqu'en 2017, le Ludopole pourra aussi compter sur une aide de 150 000 euros par an de la part de la ville de Lyon.

Le Ludopole en danger
reportage: J.Jacquard - L.Cortial

Intervenante 1: Catherine Logez - Présidente de l'association du Ludopole
Intervenante 2: Sophie Jacob - Directrice du Ludopole

Sur le même sujet

Les joies du vélo-rail dans le Bugey: une idée détente pour les vacances

Les + Lus