Cet article date de plus de 7 ans

Procès Anthony Draoui : une peine de 30 ans de réclusion criminelle requise

Ce vendredi 3 octobre se déroulait le dernier jour du procès d’Anthony Draoui, devant la cour d’assises de l’Ardèche. Une peine de 30 ans de réclusion criminelle a été requise à l'encontre de l'ancien marginal, aujourd'hui âgé de 22 ans, pour le meurtre de Marie-Jeanne Meyer.  

 

Au programme de cette ultime journée : la plaidoirie de Me David Metaxas, avocat des parties civiles, les réquisitions de l’avocat général et enfin la plaidoirie de Me Serge Billet, avocat de la défense. Le verdict est attendu en fin de journée.  Ce vendredi matin, la parole était à Dominique Sénéchal, avocat général. Des extraits ci-dessous du long réquisitoire  (propos recueillis par N.Ferro)...

"Le temps est venu pour vous, Monsieur Draoui de payer vos fautes !" a déclaré Dominique Sénéchal. L'avocat général a débuté ses réquisitions en milieu de matinée. "Ce chemin... Je l'ai refait... Et j'y ai vu la réalité du piège que vous avez tendu à Marie-Jeanne !" poursuit l'accusation. 

M. Sénéchal : "Autre victime dans cette affaire, c'est la société. Et une des règles fondamentales que vous avez violée, c'est le respect absolu de la vie humaine. Votre loi à vous c'est la loi de la jungle, la loi du plus fort. Monsieur Draoui vous êtes aujourd'hui un danger pour la société." Il poursuit : "Monsieur Draoui, vous refusez toute aide que la société vous a donné ....Vous êtes devenu un véritable fauve ". Il assène: "Tout le décor du drame est dressé et c'est de votre unique responsabilité ! " 

Les réquisitions de l'avocat général : "Je demande 30 années de réclusion criminelle avec les deux tiers en peine de sûreté."

durée de la vidéo: 01 min 23
Procès Draoui : dernière matinée (les réquisitions)

La défense a ensuite pris la parole.

"Antony Draoui a dit l'essentiel de ce qu'il a fait," a déclaré Me Serge Billet, avocat de l'accusé. Ce dernier est également revenu  sur l’enfance et l’adolescence de l’accusé : "C'est un être humain qui a grandi dans des conditions épouvantables." Puis Me Billet s'adressant aux jurés: "Moi, ce que je vous demande, c'est de rendre justice avec humanité. Faites en sorte que l'on puisse avoir une lueur d'humanité dans votre verdict," a plaidé l'avocat.

L'accusé a conclu avec ces mots : "Je mérite que la justice soit sévère avec moi, mais pas aveugle."  La cour s'est retirée pour délibérer.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire marie-jeanne justice