Un policier de Vénissieux décède après une collision avec un bus TCL à St-Priest

© France 3 RA
© France 3 RA

Un policier municipal de Vénissieux est mort dans la nuit de mercredi à jeudi lors d'une course poursuite au cours de laquelle son véhicule de service a percuté un bus TCL, a indiqué la préfecture du Rhône. L'accident s'est produit vers 23h, route de Lyon, entre Vénissieux et Saint-Priest. 

Par DM

Le policier tué dans l'accident était âgé de 30 ans. Il était en poste à Vénissieux depuis 2008. Un autre policier municipal, passager du véhicule, a été gravement blessé dans cet accident et hospitalisé. La police municipale de Vénissieux poursuivait une voiture qui refusait d'obtempérer, le véhicule de la police municipale a heurté de plein fouet un bus TCL. Le véhicule pris en chasse a été abandonné à quelques mètres de l’accident. Selon les premiers éléments de l’enquête, la voiture munie d’une fausse immatriculation, aurait été volée en juillet dernier.

Michèle Picard, maire de Vénissieux, encore sous le choc - 06/11/14 / © France 3 RA
Michèle Picard, maire de Vénissieux, encore sous le choc - 06/11/14 / © France 3 RA

La réaction de Michèle Picard

"Nous sommes sous le choc face à ce drame," indique ce matin Michèle Picard, maire de Vénissieux, dans un communiqué. "Mourir à 30 ans ce n’est pas tolérable quelles que soient les circonstances. Mais mourir à 30 ans à cause de la conduite irresponsable de certains est abominable," poursuit l"élue. Evoquant les circonstances de l'accident, Michèle Picard indique : "Je condamne fermement ces agissements qui mettent en danger des vies, celles des habitants, celles des professionnels et en particulier ceux dont les missions sont de protéger et de secourir la population."

L'élue indique par ailleurs qu'une cellule psychologique a été mise en place"Informée très rapidement, je me suis rendue sur les lieux de l’accident. L’émotion était extrême. Les fonctionnaires de la DUPS ont perdu un collègue, ils sont extrêmement choqués. J’ai tenu à les assurer de mon soutien." Michèle Picard a également exprimé son soutien à l'épouse et à la famille du policier décédé.  "J’ai décidé d’organiser un moment de solidarité et de recueillement, cet après-midi à 14 heures, à l’Hôtel de Ville."

Sur le même sujet

Grêle en Drôme : un nouveau coup dur

Les + Lus