Cet article date de plus de 5 ans

Grogne sociale sur le pavé lyonnais

Deux mouvements de protestation vont se partager la place Bellecour ce jeudi : à la mi-journée, Sciences en Marche réclamera plus de moyens pour l'enseignement supérieur et la recherche ; en début d'après-midi, la CGT 69 appelle à un rassemblement contre la baisse du pouvoir d'achat des retraités.

© Archives, France 3 Rhône-Alpes.
Dans le cadre d'une journée de mobilisation dans l'Enseignement supérieur et la Recherche, "Sciences en marche" s'associe aux syndicats de salariés du secteur pour dénoncer les effets de l'austérité économique : "budgets insuffisants, carrières bloquées, conditions de travail, d'études et de vie dégradées, perspectives d'emploi qui s'éloignent", égraine l'organisation dans un communiqué. Étudiants, personnels techniques et administratifs, enseignants-chercheurs et chercheurs réclament des moyens pour accomplir leurs missions.

La CGT est mobilisée elle aussi contre les politiques d'austérité qui conduisent, d'après elle, à une baisse du pouvoir d'achat des retraités. Avec l'augmentation des loyers, des mutuelles, des transports ou des impôts, et le report de la revalorisation des pensions, certains peinent à boucler leurs fins de mois. Le syndicat revendique un minimum de pension à la hauteur du SMIC et la création d'une nouvelle branche de la Sécurité sociale couvrant la perte d'autonomie.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation social retraites sciences recherche